10e anniversaire des traités de Lancaster House

2 novembre 2020

Signés le 2 novembre 2010, les traités de Lancaster House ont permis d‘établir un partenariat de défense et de sécurité solide entre la France et le Royaume-Uni. Ils sont depuis devenus l’un des piliers de la relation bilatérale entre nos deux pays.

Ce partenariat de défense est fondé sur des intérêts communs et sur la volonté partagée de défendre l’ordre international et un multilatéralisme, ancrés dans les valeurs démocratiques et universelles. Il repose sur une vision partagée et une proximité stratégique de longue date. Alors que nous marquons le 10e anniversaire des traités la France entend poursuivre avec le Royaume-Uni une coopération de défense structurante dans tous les domaines : opérationnel, capacitaire, industriel et nucléaire. Basée sur un dialogue de proximité, cette coopération se poursuivra sur tous les sujets liés à la défense et la sécurité internationale, afin de conforter la relation de défense privilégiée développée avec le Royaume-Uni et de maintenir une ambition élevée dans les prochaines années.

Dans quels domaines s’illustre la coopération franco-britannique ?

Depuis 10 ans, dans le cadre des Traités de Lancaster House, la coopération franco-britannique s’est particulièrement renforcée dans les domaines opérationnel, capacitaire, et nucléaire.

  • D’un point de vue opérationnel, l’année 2020 a été marquée par la déclaration de pleine capacité opérationnelle de la Force interarmées expéditionnaire conjointe (CJEF). Cette une force binationale -allant jusqu’à 10 000 hommes- est mobilisable à très court préavis et peut mener des opérations de haute intensité. La France et le Royaume-Uni coopèrent également sur le terrain. Nos deux pays sont ainsi engagés côte à côte sur les théâtres de crise au Levant et au Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane. Ils participent également aux missions de l’OTAN sur le continent européen (présence avancée dans les pays baltes, et mission de police du ciel).
  • Dans le domaine capacitaire, la coopération franco-britannique en matière d’armement s’est structurée dans le domaine des missiles autour du partage d’informations sur la recherche et les besoins, en vue d’identifier les voies de coopération future et de rationaliser les coûts. Le projet conjoint sur les futurs missiles antinavires et le futur missile de croisière (FMAN/FMC) est au cœur de nos priorités communes et pourrait entrer en phase d’évaluation début 2021. Le projet conjoint sur les mesures antimines marines (Maritime Mine Counter Measures - MMCM) est en bonne voie de réalisation.
  • La coopération nucléaire franco-britannique, inscrite dans les traités de Lancaster House, est notamment structurée par le traité de Teutates, qui vise au partage des installations radiographiques liées aux programmes de dissuasion des deux pays, et se poursuivra dans les années à venir.

Retrouvez l’interview croisée de Catherine Colonna, Ambassadrice de France au Royaume-Uni et Ed Llewellyn, Ambassadeur du Royaume-Uni à Paris, paru le 2 novembre 2020 dans la Revue de la Défense nationale.

PDF - 130 ko
Points de vue sur les relations de défense franco-britanniques
(PDF - 130 ko)

dernière modification le 03/11/2020

haut de la page