13ème cérémonie de remise des prix L’Oréal - UNESCO « Pour les Femmes et la Science » au Japon [ja]

Lors de la 13ème cérémonie organisée le 18 juillet 2018 à la résidence de la France, quatre jeunes chercheuses japonaises se sont vues décernées les prix L’Oréal - UNESCO « Pour les Femmes et la Science » au Japon.

 
Cette cérémonie est organisée chaque année par la société L’Oréal Japan dans le cadre l’édition nationale du programme « Pour les Femmes et la Science ». Cette 13ème édition japonaise a récompensé quatre jeunes chercheuses japonaises dans les domaines des sciences de la vie et des sciences des matériaux.

Les lauréates 2018 sont les suivantes :

  • Mme Chiaki Kuroda de l’Université de Waseda en ingénierie électrique et bioscience, 27 ans, a contribué au développement de biocapteurs pour améliorer la détection des virus dans le sang.
  • Mme Rina Mogaki de l’Université de Tokyo en biochimie, 26 ans, a travaillé sur le développement d’outils moléculaires pour contrôler le fonctionnement des biomolécules avec des applications thérapeutiques.
  • Mme Mika Nomoto de l’Université de Nagoya en science biologique, 29 ans, a travaillé sur les mécanismes de réponses immunitaires des plantes, dans une perspective d’agriculture durable. Elle est également fondatrice de la startup NUProtein.
  • Mme Chie Moritomo de l’Université de Kyoto en médecine légale, 26 ans, a développé une méthode permettant, sur la base des séquences d’ADN, de considérablement augmenter la précision d’identification de parenté distante.

Dans le cadre de l’initiative onusienne et de la Fondation « les Hommes s’engagent pour les Femmes en Science », M. Bruhat, président de Nihon-L’Oréal, a annoncé la création d’un prix spécial japonais pour les leaders masculins qui soutiennent les femmes en science. Ce prix a été décerné à M. Hiroki Komazaki, PDG de l’entreprise sociale Florence, qui propose aux parents salariés des services de soin pour les enfants malades adaptés à leurs besoins.

M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon, a rappelé pendant son discours d’ouverture, le rôle majeur que les femmes scientifiques doivent tenir, au Japon et dans le monde, pour faire face aux défis sociétaux de notre siècle. Il a notamment fait référence aux statistiques préoccupantes, en terme de parité dans la recherche tant en France (seulement 27% de chercheuses, secteurs public et privé confondus) qu’au Japon (16%). Il a rappelé que des efforts importants restent à accomplir pour l’engagement des femmes dans la recherche et pour garantir un déroulement équitable de leur carrière. M. Jérôme Bruhat, président de Nihon-L’Oréal, et M. Kazuaki Kawabata, secrétaire général de la commission nationale de l’UNESCO au Japon, se sont également exprimés dans ce sens.

Alors que l’ambassade de France fête en 2018 le 160ème anniversaire des relations diplomatiques franco-japonaises, la France s’est engagée à travailler dès à présent avec le Japon afin d’offrir aux femmes scientifiques toute l’attention qu’elles méritent au sein des programmes de collaborations bilatérales, proposés par le service pour la science et la technologie.

Les efforts nationaux et internationaux encourageant les femmes dans les carrières scientifiques sont de plus en plus reconnus et le prix L’Oréal-UNESCO « Pour les Femmes et la Science » est devenu au fil des années un exemple et symbole fort de l’excellence scientifique des femmes dans le monde.

dernière modification le 30/07/2018

haut de la page