5ème édition de la conférence internationale "Our Ocean" à Bali [ja]

29-30 octobre 2018

Cette conférence a été l’occasion pour la France de présenter ses engagements les plus récents en matière de protection et développement durable de l’océan et de signer, par la représentation de l’ambassadeur de France en Indonésie, l’engagement d’une contribution française à hauteur de 2,5M EUR au Blue Action Fund de la Banque Mondiale. Ce fonds est destiné à soutenir les efforts d’ONG nationales et internationales pour conserver les océans et les zones côtières dans les pays en développement.

JPEG

Un engagement fort de la France en faveur de la protection des océans

La France a formalisé plusieurs engagements en matière de protection et de développement durable des océans, parmi lesquels le lancement d’ici à 2019 d’un plan d’action national pour la protection des cétacés, l’identification des produits chimiques les plus toxiques pour les récifs coralliens, la réalisation d’une étude sur les facteurs de résilience des coraux du Pacifique afin de mieux cibler les mesures de gestion de ces écosystèmes, ou encore l’équipement d’ici 2022 du réseau de gestion des eaux usées avec des filtres à particules de plastique afin d’éviter leur dispersion dans l’océan, et la mise en place d’un système de collecte et valorisation des filets de pêche usagés.

Dotée d’une zone économique exclusive importante, la France a une responsabilité particulière dans la protection et le développement durable des océans. Pendant la conférence de Bali en Indonésie, la France a présenté sa stratégie, ses actions et engagements notamment au regard de deux piliers majeurs pour la préservation de l’environnement marin : l’extension des Aires Marines Protégées (AMP) et la lutte contre la pollution marine.

L’avenir des océans, un enjeu majeur pour notre environnement

Les océans sont le fondement des écosystèmes, qui rendent la terre habitable pour l’humanité : ils contiennent 50 fois plus de carbone que l’atmosphère et absorbent environ 30% du CO² produit par les hommes. En outre, environ un milliard d’êtres humains dépendent pour leur subsistance des ressources de la biodiversité marine et côtière. Comme l’a précisé le rapport du GIEC publié le 8 octobre 2018, l’environnement des océans est menacé par le réchauffement climatique, lequel a un impact pour le futur de l’humanité. C’est pourquoi il est essentiel de préserver et de rétablir les équilibres actuellement menacés.

dernière modification le 31/10/2018

haut de la page