Cinquième rencontre franco-japonaise sur la ville durable au Japon [ja]

Dans le cadre d’un accord signé en 2009 entre les ministères français et japonais en charge de la ville durable, une délégation des ministères français de la transition écologique et solidaire et de la cohésion des territoires était présente au Japon du 23 au 26 janvier 2018, pour une des premières rencontres de cette année de 160ème anniversaire des relations diplomatiques franco-japonaise.

Des politiques nationales organisant la transition vers de nouveaux modèles urbains

JPEGAu cours d’une journée d’échanges avec le Ministère japonais des Territoires, des Infrastructures et des Transports (MLIT), les experts des administrations des deux pays ont présenté les principaux axes des politiques actuellement menées en France et au Japon pour un aménagement urbain durable. La France a ainsi présenté les dernières évolutions du label écoquartier, les démonstrateurs industriels pour la ville durable, le réseau Vivapolis ou encore les alliances internationales telles que Global Alliance for Building and Construction ou MobiliseYour City, dans lesquelles la France est très impliquée.

Côté japonais, le MLIT a présenté sa politique Compact City + Network, les efforts en matière de renouvellement urbain dans les grandes villes et le soutien à l’export du savoir-faire japonais en matière de ville durable, notamment avec l’organisation JOIN. L’enjeu principal, pour le Japon, est d’adapter ses villes à une population vieillissante et en déclin.

Les deux pays ont également présenté leurs efforts respectifs en matière d’intégration des objectifs de développement durable de l’ONU (notamment l’ODD n°11, "Sustainable Cities and Communities") dans leurs politiques urbaines.

Des collectivités locales de plus en plus impliquées

Ces échanges ont confirmé la nécessaire articulation entre l’action des pouvoirs publics nationaux et celle des collectivités locales, en première ligne des projets d’aménagement.

La délégation française a pu compléter sa compréhension de l’approche japonaise de la ville durable grâce à un séminaire d’échanges avec les villes de Yokohama, Toyama et Kashiwa. Ces trois villes, confrontées à des problématiques différentes, ont présenté leur politique en matière d’aménagement urbain durable : adaptation de la ville à une population vieillissante, lutte contre le changement climatique, introduction de technologies smart city…

La mission s’est conclue par une visite de la ville de Kanazawa. Fondée par les samourai au XVIème siècle, Kanazawa est aujourd’hui confrontée à la baisse et au vieillissement de sa population, qui pourrait diminuer de 50 000 habitants (sur 470 000) d’ici 2040 si aucune mesure n’est prise. Desservie par le shinkansen depuis 2015, Kanazawa cherche aujourd’hui à mettre en œuvre une politique compact city, à travers la planification urbaine, une réflexion sur les transports en commun, et des actions de réhabilitation/conversion du bâti dans les zones stratégiques.

Enfin, la délégation française a profité de sa présence au Japon pour préparer les prochaines réunions d’échanges sur la société bas carbone et l’environnement (avec le ministère japonais de l’Environnement), sur la construction, et sur la mobilité durable et numérique. Autant de sujets étroitement liés aux efforts menés, au Japon et en France, pour rendre nos villes, nos territoires et nos sociétés plus durables.

dernière modification le 02/02/2018

haut de la page