Conférence de Bruxelles pour l’avenir de la Syrie et de la région [ja]

Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, a participé le 5 avril à Bruxelles à la conférence sur l’avenir de la Syrie et de la région.

Coprésidée par l’Union européenne, les Nations unies, l’Allemagne, le Koweït, la Norvège, le Qatar et le Royaume-Uni, cette conférence s’inscrit dans la continuité de celle de Londres, du 4 février 2016, sur la réponse internationale aux conséquences de la crise syrienne, notamment pour venir en aide à la population syrienne et aux pays qui accueillent des réfugiés syriens.

Alors que des armes chimiques ont à nouveau été utilisées en Syrie, Jean-Marc Ayrault a porté un message d’alerte et de mobilisation. Il a rappelé que la communauté internationale doit rester mobilisée face à la situation dramatique que connaît la Syrie après six années de guerre : plus de 300 000 morts, 5 millions de réfugiés et 6 millions de déplacés, la multiplication des violences par le régime et le blocage de l’accès humanitaire.

Jean-Marc Ayrault a souligné l’urgence qu’il y a à mettre en œuvre une transition politique en Syrie, sur la base de la résolution 2254 du conseil de sécurité et du communiqué de Genève. C’est l’objet des négociations menées sous l’égide des Nations unies, qui doivent rapidement reprendre à Genève. Sans une véritable transition, une participation européenne à la reconstruction de la Syrie sera impossible.

Jean-Marc Ayrault a réaffirmé l’engagement de la France à soutenir le peuple syrien et les pays voisins de la Syrie, en particulier le Liban, la Jordanie et la Turquie.

Sur le même sujet

dernière modification le 07/04/2017

haut de la page