Contribution française à l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones en conflit [ja]

À la suite de la conférence internationale d’Abou Dabi tenue à l’initiative du président de la République et du prince héritier d’Abou Dabi en 2016, et comme elle s’y était engagée lors de la conférence des donateurs organisée le 20 mars au musée du Louvre, la France a procédé le 20 septembre au versement d’une première partie de sa contribution à l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones en conflit.

Ce versement confirme l’engagement de la France pour la protection du patrimoine culturel en péril dans les zones en conflit et dans la lutte contre le trafic illicite des biens culturels, outil de financement des réseaux terroristes.

Le financement de l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones en conflit est une priorité, afin que puissent s’engager dès la fin de l’année des projets concrets.

dernière modification le 25/09/2017

haut de la page