Corée du Nord - Lutte contre le contournement des sanctions du Conseil de Sécurité [ja]

24 septembre 2018

Les processus diplomatiques engagés entre la Corée du Sud et la Corée du Nord d’une part, et les États-Unis et la Corée du Nord d’autre part, ont permis d’apaiser les tensions en Asie du Nord-Est. Toutefois, à ce jour, la Corée du Nord n’a pas pris d’engagement ni de mesure concrets et précis en vue d’une dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible, comme l’imposent les résolutions du Conseil de sécurité.

La France est préoccupée par le fait que la Corée du Nord continue de développer ses programmes nucléaire et balistique, comme l’attestent les rapports du panel d’experts des Nations unies. Elle estime que ces programmes continuent de représenter une menace en Asie et au-delà.

Comme l’ont également montré à plusieurs reprises les travaux du panel d’experts des Nations unies, la Corée du Nord déploie des efforts croissants et de plus en plus sophistiqués pour contourner les sanctions en violation de ses obligations internationales. Elle a en particulier recours à des transbordements illégaux de pétrole et de charbon en mer en vue de contourner les restrictions imposées sur les importations et les exportations de ces produits. La France est préoccupée par ces opérations illicites, qui ont certainement permis à la Corée du Nord de dépasser le plafond annuel d’importation de produits pétroliers autorisé pour l’année 2018 par la résolution 2375 (2017).

Dans ce contexte, la France appelle à la mise en œuvre pleine et effective des sanctions décidées par le Conseil de sécurité qui ont été déterminantes pour amener la Corée du Nord à la table des négociations. Les rapports du panel d’experts des Nations unies sont un outil essentiel à la vérification de la mise en œuvre de ces sanctions. La France regrette à ce titre le blocage du dernier rapport du panel et formule le souhait que celui-ci puisse être publié rapidement. Elle rappelle par ailleurs son plein appui au panel d’experts des Nations unies, ainsi que son attachement à son indépendance.

Dans cet esprit, la France participe aux côtés de plusieurs de ses partenaires – dont les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, et le Japon – aux efforts menés en vue de lutter contre les opérations de contournement des sanctions conduites en mer par la Corée du Nord. Les activités de surveillance maritime, de partage d’information et de coordination ont permis de détecter et de prévenir un grand nombre d’opérations illicites, et de contribuer à identifier les navires impliqués dans ces opérations en vue de les sanctionner pour faire respecter le droit international.

dernière modification le 01/10/2018

haut de la page