Décès du compositeur Michel Legrand [ja]

26 janvier 2019

Le Président de la République a appris avec tristesse la disparition de Michel Legrand. Il était l’un des plus grands musiciens et compositeurs français, et l’un des plus célèbres créateurs de musique de films au monde.

C’est en tant qu’accompagnateur et arrangeur pour des chanteurs de variété comme Henri Salvador, Zizi Jeanmaire ou Maurice Chevalier, que Michel Legrand débuta sa carrière. Féru de jazz, il accompagna par la suite les plus grands maîtres du swing, tout en travaillant auprès des chanteurs les plus célèbres de son temps comme Ray Charles et Frank Sinatra, Charles Trenet et Édith Piaf.

Avec l’émergence de la Nouvelle Vague dans les années 1960, Michel Legrand devint le musicien du septième art. Composant pour Agnès Varda (Cléo de 5 à 7), Jean-Luc Godard (Une Femme est une femme, Vivre sa vie, Bande à part), il inventa avec son complice Jacques Demy (Lola, Les Parapluies de Cherbourg, Les Demoiselles de Rochefort et Peau d’Ane) la comédie musicale à la française.

Celui qui avait d’abord accompagné les plus grands s’imposa bientôt comme un maître de son art. Reconnu jusqu’à Hollywood, il fut récompensé par trois Oscars, pour la chanson Les Moulins de mon cœur, tirée de la musique de L’affaire Thomas Crown (1969), puis pour les musiques d’Un été 42 (1972) et de Yentl (1984).

Inépuisable génie, mélodiste hors-pair, il a composé plus de deux cents musiques pour le cinéma et la télévision. Ses airs inimitables qui nous trottent dans la tête et se fredonnent dans la rue sont devenus comme les bandes originales de nos vies. Ils sont aujourd’hui les mélodies d’une époque.

Après Arsene Tchakarian, dernier résistant du Groupe Manouchian et Charles Aznavour, c’est le 3eme grand franco-arménien qui nous quitte en l’espace de quelques mois.

Le Président de la République adresse ses plus sincères condoléances à son épouse, ses enfants et ses proches.

dernière modification le 28/01/2019

haut de la page