Déclaration conjointe des ministres français, allemand, britannique et néerlandais des Affaires étrangères à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse

3 mai 2020

[traduit de l’anglais]

Aujourd’hui, nous célébrons le rôle fondamental joué par les journalistes dans le monde entier. Le thème choisi cette année, « Le journalisme sans crainte ni complaisance », souligne la nécessité d’agir pour garantir l’indépendance du journalisme, condition indispensable au bon fonctionnement de la démocratie.
La Journée mondiale de la liberté de la presse est l’occasion d’exprimer haut et fort notre soutien aux journalistes pour qu’ils continuent à fournir au grand public des informations fiables et de qualité, mission qui est devenue non seulement plus importante mais aussi bien plus difficile depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Nous devons nous opposer à toute tentative des États d’instrumentaliser la pandémie pour restreindre la liberté de la presse, étouffer le débat, maltraiter les journalistes ou diffuser de fausses informations. Il est très préoccupant de voir que dans le monde, des titres de presse diminuent leurs activités ou ferment leurs portes et que des journalistes sont licenciés en raison de la baisse des recettes.

Un journalisme indépendant, factuel et fiable est plus que jamais nécessaire dans une période comme celle-ci. La liberté de la presse est essentielle pour apporter une réponse globale à la pandémie de COVID-19 qui sévit actuellement. Ce n’est que par l’information de la population que nous pourrons empêcher le COVID-19 de continuer à se propager.

Nous appuyons donc l’appel adressé par le Secrétaire général des Nations unies aux gouvernements et aux entreprises du secteur des médias et des technologies à combattre la désinformation à l’aide d’informations libres, exactes, claires et factuelles, et à éviter toutes mesures disproportionnées susceptibles de conduire à censurer des propos relevant de la liberté d’expression. Nous réaffirmons notre soutien au Partenariat pour l’information et la démocratie ainsi qu’à la Coalition pour la liberté des médias.

Nous appelons les gouvernements à ne pas prétexter la pandémie de COVID-19 pour restreindre la liberté de la presse, ainsi qu’à protéger les journalistes du harcèlement, des menaces, de l’emprisonnement et de la censure afin que l’information puisse être diffusée sans entrave.

Nous félicitons les journalistes pour leur travail essentiel et nous continuerons à nous battre pour eux et à promouvoir la liberté de la presse à travers le monde.

dernière modification le 05/05/2020

haut de la page