Déplacement au Japon de Mme Audrey Azoulay [ja]

Mme Audrey Azoulay, ancienne ministre de la Culture et de la Communication, s’est rendue au Japon du 27 au 29 juillet à Tokyo et Kyoto afin de promouvoir sa candidature à la tête de l’UNESCO.

JPEG - 496.2 ko
M. Hiroyasu Ando, président de la Fondation du Japon, Mme Audrey Azoulay et M. l’Ambassadeur
© Ambassade de France au Japon

Mme Audrey Azoulay, ancienne ministre de la Culture et de la Communication, a effectué un déplacement au Japon du 27 au 29 juillet afin de défendre sa candidature, soutenue par la France et le Président de la République. L’élection par le conseil exécutif de l’UNESCO aura lieu les 9 et 10 octobre prochain.

Lors de sa visite, Mme Azoulay a rencontré les acteurs institutionnels japonais impliqués dans la politique culturelle et le suivi de l’UNESCO. Elle a notamment eu des entretiens aux ministères des Affaires étrangères et de l’Éducation, de la Culture, des Sports et des Sciences et Technologies. Elle a visité plusieurs sites emblématiques du patrimoine japonais à Kyoto.

Selon Mme Azoulay, « à l’heure où ressurgissent dans le monde des tensions que l’on croyait apaisées, où des libertés fondamentales régressent, où les revendications identitaires ou religieuses alimentent les discordes nationales et internationales, où les risques environnementaux se matérialisent, la mission de l’UNESCO apparaît plus cruciale que jamais. L’UNESCO doit s’affirmer avec ambition comme la conscience des Nations Unies. L’éducation, la culture, la diffusion de la science et du développement durable et la défense des valeurs humanistes restaient les fondements les plus profonds et les plus sûrs à long terme, pour la réussite du projet universaliste de paix et de démocratie des Nations Unies ».

dernière modification le 17/08/2017

haut de la page