Déplacement de Jean-Yves Le Drian et de Jean-Baptiste Lemoyne au siège de l’Agence française de développement [ja]

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, s’est rendu le 3 septembre au siège de l’Agence française de développement, accompagné de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État. Il y a été accueilli par Rémy Rioux, directeur général.

Déplacement de Jean-Yves Le Drian et de Jean-Baptiste Lemoyne au siège de l'Agence française de développement
Déplacement de Jean-Yves Le Drian et de Jean-Baptiste Lemoyne au siège de l’Agence française de développement
© F. de La Mure / MEAE
Déplacement de Jean-Yves Le Drian et de Jean-Baptiste Lemoyne au siège de l'Agence française de développement
Déplacement de Jean-Yves Le Drian et de Jean-Baptiste Lemoyne au siège de l’Agence française de développement
© F. de La Mure / MEAE
Déplacement de Jean-Yves Le Drian et de Jean-Baptiste Lemoyne au siège de l'Agence française de développement
Déplacement de Jean-Yves Le Drian et de Jean-Baptiste Lemoyne au siège de l’Agence française de développement
© F. de La Mure / MEAE

 
Le ministre s’est entretenu avec les membres du comité exécutif de l’AFD du cap stratégique et politique qui a été fixé par le gouvernement à l’agence dans sa mission de mise en œuvre de la politique bilatérale de développement et de solidarité internationale de la France. Le ministre a rappelé la volonté de redonner à l’aide au développement une ambition nouvelle pour une véritable politique d’investissement solidaire centrée sur les biens communs mondiaux et dotée de moyens rehaussés. Dès 2019, un milliard d’euros d’engagements de dons-projets supplémentaires seront en effet accordés à l’agence dans le cadre du cap fixé par le Président de la République visant à atteindre un niveau d’APD de 0,55% du revenu national brut en 2022.

Jean-Yves Le Drian s’est entretenu avec des agents de l’AFD puis a conclu sa visite par une conférence de presse. Il a détaillé la politique de développement du gouvernement et les orientations données à l’agence pour 2019, notamment les priorités géographiques et sectorielles de l’effort budgétaire supplémentaire, suivant les conclusions du comité interministériel de la coopération internationale et de développement du 8 février dernier.

Le directeur général de l’AFD a ensuite présenté les engagements du plan d’orientation stratégique 2018-2022 du Groupe AFD qui vient contribuer à cette ambition et les nouvelles dimensions innovantes, partenariales, sectorielles et géographiques de l’action de l’AFD en faveur des biens communs mondiaux.

dernière modification le 04/09/2018

haut de la page