Disparition de l’artiste Christian Boltanski [ja]

L’ambassade de France à Tokyo a appris avec tristesse la disparition de l’artiste contemporain français Christian Boltanski (1944-2021). Celui-ci entretenait des liens particuliers avec le Japon.

Dès 1990 Christian Boltanski présente son travail sur l’Archipel. Il participe à la Triennale d’Echigo-Tsumari, puis celle de Setouchi, pour lesquelles il réalise plusieurs œuvres pérennes, empreintes d’une poésie singulière, à la résonnance universelle.

C’est au milieu de la mer de Seto, sur l’île de Teshima, qu’il avait décidé de déposer ses Archives du Cœur dont les pulsations résonnent en continu depuis maintenant plus de dix ans, proposant avec justesse un memento mori, comme autant de traces de la vie d’individus connus ou inconnus.

Sa première grande exposition à Tokyo en 2016, Animitas – Les âmes qui murmurent, semble encore imprégner de ses ombres dansantes les murs du Musée Teien qui l’a accueillie.

Plus récemment, en 2019, une magnifique rétrospective au National Art Center revenait sur plus de cinquante ans de création autour de la mémoire, une carrière qui avait valu à Christian Boltanski de recevoir en 2006 le Praemium Imperiale.

À sa famille, à ses proches, l’ambassade adresse ses condoléances attristées.

Informations complémentaires

dernière modification le 21/07/2021

haut de la page