Étude du dialogue moléculaire entre les nématodes à galles phytoparasites et leur plante hôte [ja]

Le chercheur Bruno Favery (Institut Sophia Agrobiotech, Inra-CNRS, Université de Nice Sophia Antipolis) et le chercheur Shinichiro Sawa (Graduate school of Science and Technology, Kumamoto University) nous parlent de leur projet franco-japonais Sakura, soutenu par l’ambassade de France au Japon.

« Les nématodes à galles du genre Meloidogyne, vers microscopiques présents dans le sol, sont des parasites importants de nombreuses plantes cultivées. L’objectif de ce projet est de mieux comprendre comment ils réussissent à parasiter les plantes, en étudiant (i) les sécrétions salivaires du nématode et (ii) les processus impliqués dans la formation de sites nourriciers, appelées "cellules géantes", indispensables au développement du nématode au sein de la plante. »

À propos du partenariat Sakura

Le partenariat Sakura, soutenu par les ministères des affaires étrangères et du développement international (MAEDI) et de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur et de la recherche (MENESR) en France et par la JSPS (Japan Society for Promotion of Science) au Japon, vise à favoriser de nouvelles coopérations entre jeunes chercheurs et à développer les échanges scientifiques et techniques de haute qualité entre les universités et les institutions de recherche des deux pays.

dernière modification le 26/01/2017

haut de la page