Exposition "Flore d’Odilon Redon" [ja]

Des œuvres de l’artiste français Odilon Redon mettant à l’honneur des motifs végétaux et floraux sont présentées au Mitsubishi Ichigokan Museum à Tokyo du 8 février au 20 mai 2018 dans le cadre de l’exposition « Flore d’Odilon Redon ».

Exposition "Flore d'Odilon Redon"
Exposition "Flore d’Odilon Redon"
Odilon Redon, Il y eut aussi des êtres embryonnaires, Recueil "Hommage à Goya", Lithographie, 1885
Odilon Redon, Il y eut aussi des êtres embryonnaires, Recueil "Hommage à Goya", Lithographie, 1885
©三菱一号館美術館 (Mitsubishi Ichigokan Museum, Tokyo)
Odilon Redon, Fleur du marécage, une tête humaine et triste, Recueil "Hommage à Goya", Lithographie, 1885
Odilon Redon, Fleur du marécage, une tête humaine et triste, Recueil "Hommage à Goya", Lithographie, 1885
©三菱一号館美術館 (Mitsubishi Ichigokan Museum, Tokyo)
Odilon Redon, Grand Bouquet, pastel sur toile, 1901
Odilon Redon, Grand Bouquet, pastel sur toile, 1901
©三菱一号館美術館 (Mitsubishi Ichigokan Museum, Tokyo)

 
Odilon Redon (1840-1916) est un artiste contemporain des impressionnistes. Parfois qualifié de « symboliste », c’est un artiste singulier dont la peinture énigmatique explore le monde nébuleux des songes, habité par une faune et une flore rêvés qui ne cessent de susciter la fascination. Sa production artistique comprend à la fois des dessins au fusain, des lithographies, de la peinture à l’huile et au pastel mais aussi de la peinture décorative.

Le Grand Bouquet détenu par le Mitsubishi Ichigokan Museum à Tokyo appartient à ce genre. Elle fait partie d’une série de panneaux aux motifs végétaux, commandée en 1897 par le baron Robert de Domecy pour orner la salle à manger de son château situé en Bourgogne et pour laquelle Redon consacra plus d’un an. La présente exposition rassemble pour la première fois les 15 panneaux décoratifs habituellement conservés au musée d’Orsay et ce Grand Bouquet central.

Redon ne réserva pas ce type de motifs à la peinture décorative. Dans sa jeunesse, il suivait déjà le conseil de son maître Corot « Allez tous les ans peindre au même endroit, copiez le même arbre », qui plus tard donna naissance à une série de « portraits d’arbres ».

Parallèlement à cette observation minutieuse de la nature, les peintures de Redon sont peuplées d’être étranges hésitant entre le monde terrestre et le monde aquatique, entre rêve et réalité. Cette force de l’invisible, de « l’incertain et l’indéfini » comme il le disait lui-même confère à son œuvre une charge mystique et inquiétante.

Informations générales

Lieu  : Mitsubishi Ichigokan Museum (2-6-2 Marunouchi, Chiyoda-ku, Tokyo 100-0005)
Dates : vendredi 8 février 2018 - dimanche 20 mai 2018
En savoir plus : Mitsubishi Ichigokan Museum (en anglais)
 

JPEG - 287 ko
Allocution de Pierre Colliot, conseiller culturel de l’ambassade de France, à l’occasion du vernissage

dernière modification le 16/02/2018

haut de la page