Exposition « Pierre Bonnard, l’éternel été » [ja]

Cette première grande rétrospective consacrée à Pierre Bonnard (1867-1947) à Tokyo depuis 37 ans déploie 130 œuvres pour la plupart issues des collections du musée d‘Orsay. Des prêts importants de collections particulières et de musées européens et japonais viennent la compléter. Jusqu’au 17 décembre 2018 au National Art Center, Tokyo.

Pierre Bonnard, Femmes au jardin, 1890-1891 Détrempe sur papier marouflé sur toile, quatre panneaux de 160,5 x 48 cm chacun, Musée d'Orsay
Pierre Bonnard, Femmes au jardin, 1890-1891
Détrempe sur papier marouflé sur toile, quatre panneaux de 160,5 x 48 cm chacun, Musée d’Orsay
© RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski / distributed by AMF
Pierre Bonnard, La femme au chat, dit aussi Le Chat exigeant, vers 1912 78 x 77,5 cm, Huile sur toile, Musée d'Orsay
Pierre Bonnard, La femme au chat, dit aussi Le Chat exigeant, vers 1912
78 x 77,5 cm, Huile sur toile, Musée d’Orsay
© RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski / distributed by AMF
Pierre Bonnard fumant la pipe dans le jardin du Grand-Lemps, vers 1906 Tirage moderne, 6,5 x 9 cm, Musée d'Orsay
Pierre Bonnard fumant la pipe dans le jardin du Grand-Lemps, vers 1906
Tirage moderne, 6,5 x 9 cm, Musée d’Orsay
© RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski / distributed by AMF

 
Peintre, graveur, illustrateur et sculpteur français, Pierre Bonnard fut actif en France de la fin du XIXe siècle à la moitié du XXe siècle. Dessinant depuis son enfance, il participe à la fondation du groupe des nabis, avec entre autres les peintres Maurice Denis et Paul Sérusier, rencontrés durant ses études d’art à l’Académie Jullian.

Ensemble, ils veulent faire entrer l’art dans le quotidien à travers les arts décoratifs et ainsi supprimer la frontière qui sépare les beaux-arts des arts dits « mineurs » : ils conçoivent décors et costumes de théâtre, affiches et couvertures de revues. Puisant une grande partie de son inspiration dans l’art japonais du ukiyo-e (estampes japonaises « du monde flottant »), l’œuvre vivante, colorée et décorative de Pierre Bonnard lui vaut le surnom de « nabi très japonard » que lui confère le critique d’art Félix Fénéon.

À travers des peintures, dessins, affiches, estampes, livres illustrés et photographies, cette exposition offre un regard profond sur son œuvre multiple : de l’inspiration japonaise à l’utilisation du medium photographique, de ses motifs de nus à ses intérieurs intimistes, des paysages de Normandie jusqu’à la fin de sa vie sous la lumière chatoyante du sud de la France en compagnie de son épouse Marthe.

Informations pratiques

Du mercredi 26 septembre au lundi 17 décembre 2018
Au National Art Center, Tokyo, Galerie 1E
7-22-2 Roppongi, Minato-ku, Tokyo 106-8558
Ouvert de 10h à 18h (jusqu’à 20h vendredi et samedi, fermé le mardi).
Dernière admission 30 minutes avant fermeture.
Plus d’informations sur le site officiel de l’exposition (en anglais)

dernière modification le 18/10/2018

haut de la page