Exposition "Wonder Lab, trésors nationaux vivants français" [ja]

Réunissant 15 des plus talentueux artisans d’art français, l’exposition Wonder lab, présentée au Musée national de Tokyo du 12 septembre au 26 novembre, propose un regard renouvelé sur la création contemporaine.

Seau paysage de Jean Girel - Céramiste
Seau paysage de Jean Girel - Céramiste
Verres tulipe de Roland Daraspe - Orfèvre
Verres tulipe de Roland Daraspe - Orfèvre
Alcove de Nelly Saunier - Artiste Plumassière
Alcove de Nelly Saunier - Artiste Plumassière
L'infini de Nathanaël Le Berre - Dinandier
L’infini de Nathanaël Le Berre - Dinandier
Majesté de Pietro Seminelli - Maître du pli
Majesté de Pietro Seminelli - Maître du pli
Demain de Gérard Desquand - Graveur Héraldique
Demain de Gérard Desquand - Graveur Héraldique

 

Message d’Hélène Kelmachter, commissaire de l’exposition :

Dans une volonté de rendre hommage au talent des trésors nationaux vivants français, l’exposition Wonder Lab fait l’éloge de la main et de la créativité en révélant au public japonais la diversité et la richesse des métiers d’art, ces arts du temps et de la matière. Quel que soit leur discipline, les quinze artisans d’art, réunis dans les salles du prestigieux Hyokeikan du Tokyo National Museum, maîtrisent toutes les étapes de la création et travaillent, avec passion, engagement et générosité, dans une constante recherche de perfection et d’innovation. Menant une quête ininterrompue de la beauté, magnifiant les matériaux que la nature leur offre, ils composent le récit d’une aventure humaine et artistique unique.

Avec pour ambition de dévoiler un champ de la création contemporaine française qui dialogue tant avec l’art qu’avec le design, tout en affirmant sa propre singularité, l’exposition croise des savoir-faire, des chemins de vie, des créateurs qui font rimer vocation et tradition avec innovation. Proposant une rencontre avec le travail et le parcours d’artisans d’art distingués pour leur degré d’excellence – par le très rare titre de Maître d’art, créé en France en 1994 en écho au titre japonais de Trésor National vivant, ou par le Prix Liliane Bettencourt pour l’Intelligence de La Main - Wonder Lab réunit des objets qui ont pour point commun d’offrir un cheminement vers la compréhension du monde, une attention à la nature et un voyage dans le temps. Un temps où la référence au passé ou à la tradition n’est que le point de départ pour inventer des pratiques, des outils, des modes de création nouveaux.

Qu’ils transmuent des plumes en éclosions de fleurs, enferment une galaxie au fond d’un bol de céramique, qu’ils soient orfèvre ou plumassier, écailliste, verrier ou dinandier, les maîtres d’art transcendent la matière pour façonner les émotions et ré-enchanter le monde. Poussant toujours plus loin leur exploration du matériau, interrogeant l’acte du faire, produisant des objets uniques, singuliers et vecteurs de beauté, ces femmes et ces hommes sont les héritiers de savoir-faire qu’ils ont la responsabilité de faire évoluer et la noble tâche de transmettre. Garants d’un patrimoine immatériel et de pratiques ancestrales – parfois menacées de disparition –, ils sont avant tout des créateurs de leur temps qui n’ont de cesse de parfaire leur métier, réinventer leurs outils, aller vers l’inconnu.

Conçue par l’architecte franco-libanaise Lina Ghotmeh, la scénographie de l’exposition est imaginée comme un « parcours de la main », où chaque salle met en scène des matières sublimées à travers des objets qui apparaissent comme les précieux témoins de gestes et de techniques patiemment acquis, généreusement transmis et audacieusement réinventés. Distinguée en 2010 par la European Architects Review comme l’une des dix « architectes visionnaires de la nouvelle décennie », Lina Ghotmeh crée pour l’exposition Wonder Lab, un univers de beauté et d’enchantement, une promenade faite de surprises, d’échos ou de délicats contrastes, et métamorphose l’espace d’exposition en un lieu sensible.

En écho et en prolongement de l’exposition, des rencontres avec les maîtres d’art, des conférences en dialogue avec des experts japonais (telle la conférence avec le verrier Emmanuel Barrois et l’architecte japonais de réputation internationale, Toyo Ito), des ateliers pour les plus jeunes visiteurs, des projections ainsi que des séminaires destinés aux étudiants et aux professionnels, seront proposés au public.

Inauguration de l’exposition (11.09.2017)

 

Exposition "Wonder Lab, trésors nationaux vivants français" [1]

Lieu : Musée National de Tokyo – Hyokeikan
Dates : du 12 septembre au 26 novembre 2017
Site : Wonder Lab, trésors nationaux vivants français(en japonais)
Artisans d’art exposés [2] : Serge Amoruso – Emmanuel Barrois - Christian Bonnet – Fanny Boucher – Roland Daraspe - Lison de Caunes – Gérard Desquand – Jean Girel - Michel Heurtault – Nathanaël Le Berre – Sylvain Le Guen - Laurent Nogues- François-Xavier Richard - Nelly Saunier - Pietro Seminelli

Programme associé

Une rencontre avec Masaya Kushino, designer, et Christian Bonnet, écailliste-lunetier ayant travaillé pour Yves Saint-Laurent, modérée par Yoshiko Ikoma (journaliste de mode) se tiendra le 15 septembre, à l’Institut français du Japon - Tokyo dans le cadre du cycle de rencontres "Les labos de la création" inauguré en 2015.

[1Co-organisateurs :Heart & Crafts – Musée National de Tokyo – NHK Promotions – Asahi Shimbun
Soutiens :Ministère de la culture –Ambassade de France au Japon – Institut français –Institut national des métiers d’art
Mécène : Fondation Bettencourt Schueller
Commissaire de l’exposition : Hélène Kelmachter
Scénographe : Lina Ghotmeh
Production : Gaëlle Dupré, présidente de Heart & Crafts

[2Parmi les participants à cette exposition, s’y trouvent des anciens résidents de la Villa Kujoyama : Nelly Saunier et François-Xavier Richard. La Villa Kujoyama est une antenne de l’Institut français du Japon. Elle bénéficie du soutien de la Fondation Bettencourt Schueller et de l’Institut français.

dernière modification le 12/09/2017

haut de la page