Focus sur la traduction franco-japonaise [ja]

L’ambassade de France / Institut français du Japon s’associe à l’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise et à l’agence littéraire Bureau des Copyrights Français au Japon (BCF) pour organiser à partir de 2018 une série de conférences, ateliers et rencontres sur la traduction franco-japonaise, afin de donner un nouvel élan au secteur de la traduction et de l’édition des ouvrages français au Japon.

Mme Dominique Palmé, avec à sa droite, M. Atsushi Hiraoka
Mme Dominique Palmé, avec à sa droite, M. Atsushi Hiraoka
Ce premier atelier a réuni plus de 20 participants
Ce premier atelier a réuni plus de 20 participants
L'auteure Tawada Yôko et son traducteur Bernard Banoun (Sorbonne Université), donnent une lecture d'un poème trilingue français, allemand, japonais
L’auteure Tawada Yôko et son traducteur Bernard Banoun (Sorbonne Université), donnent une lecture d’un poème trilingue français, allemand, japonais
M. Numano Mitsuyoshi (Université de Tokyo) et les lectrices en russe, français et japonais, d'un passage du roman Eugène Oneguine, d'Alexandre Pouchkine
M. Numano Mitsuyoshi (Université de Tokyo) et les lectrices en russe, français et japonais, d’un passage du roman Eugène Oneguine, d’Alexandre Pouchkine
M. Nao Sawada et Mme Cécile Sakai, responsables scientifiques du colloque
M. Nao Sawada et Mme Cécile Sakai, responsables scientifiques du colloque

 
Le dimanche 15 avril 2018, l’ambassade de France / Institut français du Japon a organisé à la Maison franco-japonaise un premier atelier de traduction, animé par deux traducteurs de haut niveau, Mme Dominique Palmé, traductrice de poésie et de romans, entre autres de Mishima, et M. Atsushi Hiraoka, traducteur d’environ 80 romans, notamment ceux de Gaston Leroux et de Pierre Lemaître. Cet atelier, sur le thème traduire le roman, a permis à une vingtaine de traducteurs débutants et confirmés de s’entraîner sur des extraits. Un atelier de traduction sera organisé tous les semestres en 2018-2019, sur des thèmes différents, tels que traduire la bande dessinée et le manga, traduire les sciences humaines et sociales, traduire les sous-titres et sur-titres, traduire la littérature jeunesse, etc.

Cet atelier s’est déroulé après un colloque organisé par l’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise sur « La littérature mondiale et ses possibles, la traduction franco-japonaise en perspective », qui a réuni des traducteurs, universitaires et auteurs éminents les 13 et 14 avril 2018 à la Maison franco-japonaise, et auquel plus de 300 personnes ont assisté. Les échanges entre traducteurs de la littérature française au Japon, et de la littérature japonaise en France, ont montré que la traduction est au cœur d’une mondialisation qui se veut respectueuse de la pluralité des langues et des cultures. Un enjeu qui dépasse l’horizon littéraire.

En parallèle, l’agence littéraire Bureau des Copyrights Français au Japon (BCF) organisera régulièrement des rencontres /ateliers de traducteurs à partir du 15 mai : (renseignements et inscriptions).

La bibliothèque de la Maison franco-japonaise a aussi mis en place depuis le mois de février 2018 un nouveau cycle de « rencontres autour de la traduction franco-japonaise » (site MFJ / contact).

Pour toutes les questions sur les activités de l’ambassade de France / Institut français du Japon concernant le livre et l’édition, veuillez consulter notre site Internet ou écrire au pôle livre et débat d’idées.
 

dernière modification le 24/04/2018

haut de la page