G20 Énergie et Environnement : visite au Japon de la secrétaire d’État Brune Poirson [ja]

Réunion des ministres de l'Énergie et de l'Environnement du G20
Réunion des ministres de l’Énergie et de l’Environnement du G20
© Ambassade de France au Japon
Entretien avec M. Hiroshige Seko, ministre japonais de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie
Entretien avec M. Hiroshige Seko, ministre japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie
© Ambassade de France au Japon
Brune Poirson, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire
Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire
© Ambassade de France au Japon

 
Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, s’est rendue à Karuizawa les 15 et 16 juin dans le cadre de la réunion des ministres de l’Énergie et de l’Environnement du G20.

C’est la première fois dans l’histoire du G20 que les ministres de l’Environnement étaient réunis. Ce rapprochement entre énergie et environnement a permis de faire ressortir les liens très forts qui existent entre action pour le climat et transition énergétique. À l’issue de deux jours de négociations, un communiqué rappelant l’urgence à mettre en œuvre de l’Accord de Paris a été adopté, donnant un signal positif à quelques mois du sommet climat de l’ONU. La présidence japonaise a également mis en avant la question de la lutte contre les déchets plastiques en mer, les mesures d’adaptation au changement climatique, ainsi que l’innovation pour l’énergie.

Brune Poirson a également rencontré le ministre japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie, Hiroshige Seko, lors d’un entretien bilatéral. Outre les échanges sur les résultats attendus du G20 en matière de climat et d’environnement, la discussion a permis de saluer les rapprochements entre la France et le Japon dans le domaine de la transition énergétique, avec notamment les coopérations qui se structurent entre nos entreprises dans le domaine des nouveaux systèmes énergétiques (dont l’hydrogène propre), et qui se poursuivent dans le domaine du nucléaire civil. Les ministres ont souligné l’importance de l’innovation pour une société bas-carbone, et les coopérations qui peuvent se renforcer entre startups françaises et japonaises sur ce thème, en lien avec les initiatives French Tech et J-Startup.

dernière modification le 19/06/2019

haut de la page