Industrie des nouveaux systèmes énergétiques - Rencontre annuelle franco-japonaise à Grenoble [ja]

JPEG

La 8ème édition du groupe de travail franco-japonais pour la coopération industrielle dans les nouveaux systèmes énergétiques a réuni 90 personnes représentant plus de 35 entreprises françaises et japonaises ainsi que plusieurs acteurs publics et organismes de recherche.

Ces deux jours de visites et de discussions ont confirmé l’intérêt commun des entreprises françaises et japonaises pour l’hydrogène, les énergies renouvelables et les smart-grids. De nouveaux thèmes ont également émergé : la chaleur renouvelable, le recyclage des panneaux solaires et la maintenance des réseaux électriques. La forte participation de startups françaises a mis en évidence leur capacité d’innovation en réponse aux défis de la transition énergétique.

Une édition accueillie par un territoire français d’innovation industrielle énergétique

Ce groupe de travail, créé en 2014, est co-présidé par le ministère de l’économie et des finances (direction générale des entreprises) côté français et le ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie (METI) côté japonais, avec l’appui de Grenoble-Alpes Métropole, d’Invest in Grenoble Alpes et de l’ambassade de France au Japon. Il est complémentaire des rencontres annuelles ADEME-NEDO et du dialogue énergie relancé en 2019 entre le ministère de la transition écologique et solidaire et le METI.

L’agglomération de Grenoble a été choisie pour ses liens avec le Japon en matière d’innovation et de ville durable (échanges universitaires avec Tsukuba, jumelage avec Toyota City) et pour son riche écosystème industriel dans le secteur de l’énergie, composé de grands noms comme Air Liquide ou Schneider Electric et de PME et startups travaillant sur les énergies alternatives.

Format étendu et participation record

La rencontre qui s’est déroulée les 11 et 12 février 2020 - la plus grosse édition de ce groupe de travail depuis sa création - a confirmé l’intérêt partagé de la France et du Japon pour une collaboration vers des systèmes énergétiques durables, dans la continuité des signaux de l’année 2019 (mémorandum de coopération MTES/METI pour l’innovation et la transition énergétique ; accords entre entreprises françaises et japonaises de la transition énergétique).

La délégation japonaise, composée d’entreprises, du METI, des agences publiques NEDO (financement R&D) et JETRO (appui à l’export) et de l’ambassade du Japon à Paris, a visité plusieurs sites illustrant la capacité d’innovation française face aux défis de la transition énergétique (laboratoires du CEA LITEN et d’Air Liquide ; pôle de compétitivité Ternerrdis ; chauffage urbain de Grenoble ; Technopole de Schneider Electric). L’hydrogène, les énergies renouvelables (solaire et biomasse) et les smart-grids constituaient les trois grands thèmes sur lesquels les entreprises participantes ont présenté leurs dernières innovations et évoqué des pistes de coopérations internationales.

La présence remarquée de startups françaises, face à une délégation japonaise dominée par les grands groupes, confirme une tendance illustrée par la percée au Japon, ces dernières années, de startups et PME françaises dans le secteur de la transition énergétique (Energy Pool, Ciel&Terre, Ideol), en partenariat avec de grandes entreprises de l’archipel.

Une partie de la délégation japonaise a ensuite effectué une 3ème journée de mission à Lyon afin de visiter le quartier intelligent Hikari à Lyon Confluence (financement NEDO, technologies Toshiba) et de rencontrer des acteurs lyonnais de la transition énergétique et de la ville intelligente.

Pour en savoir plus

dernière modification le 27/02/2020

haut de la page