Interview croisée d’Elisabeth Petit-Chanteau et d’Yvan Clolus [ja]

Elisabeth Petit-Chanteau et Yvan Clolus reviennent dans cette vidéo sur leur collaboration avec le Japon et sur l’interface entre la science et le sport.

L’épreuve test de cyclisme, qui s’est déroulée à Izu au Japon le 6 octobre 2019, est l’occasion pour Élisabeth Petit-Chanteau, maître de conférences à l’UFR des Sports de l’université de Franche-Comté, et Yvan Clolus, manager de l’équipe de France de VTT, et leurs collègues japonais de l’université de Tsukuba, de réaliser des mesures et analyses biologiques sur les sportifs français de haut niveau dans le cadre d’un projet de recherche commun avec le Japon.

À moins d’un an des Jeux de Tokyo, les deux intervenants s’accordent sur l’importance de connaître les différentes contraintes naturelles et biologiques auxquelles les athlètes seront confrontés afin de maximiser les performances sportives.

Les recherches de Mme Petit-Chanteau portent sur les effets du décalage horaire sur les performances physiques et psychologiques et fournissent ainsi de précieuses informations pour les athlètes en vue de leur préparation aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020. Ces recherches s’effectuent en collaboration avec l’Université de Tsukuba.

Les compétences techniques et scientifiques de l’équipe japonaise dans le domaine chronobiologique en particulier hormonal (mélatonine), de la luminothérapie, et du métabolisme nutritionnel sont un apport précieux pour mesurer les adaptations cardio-métaboliques et hormonales chez l’athlète de haut niveau suite au décalage horaire.

dernière modification le 08/10/2019

haut de la page