JO de Tokyo 2020 : Paris participe au projet « Mobiles to Medals » [ja]

Dans le cadre du projet « Mobiles to Medals », l’ambassadeur de France a remis le 7 février à la gouverneure de Tokyo un colis contenant 311 cartes électroniques de téléphones parisiens usagés, dans le but d’en faire des médailles olympiques.

M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon, et Mme Yuriko Koike, gouverneure de Tokyo
M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon, et Mme Yuriko Koike, gouverneure de Tokyo
© Ambassade de France au Japon
M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon, et Mme Yuriko Koike, gouverneure de Tokyo
M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon, et Mme Yuriko Koike, gouverneure de Tokyo
© Ambassade de France au Japon
Dans le cadre du projet « Mobiles to Medals », l'ambassadeur de France a remis à la gouverneure de Tokyo un colis contenant 311 cartes électroniques de téléphones parisiens usagés.
Dans le cadre du projet « Mobiles to Medals », l’ambassadeur de France a remis à la gouverneure de Tokyo
un colis contenant 311 cartes électroniques de téléphones parisiens usagés.
© Ambassade de France au Japon

 
Lancé par le Comité d’organisation de Tokyo 2020, le projet « Mobiles to Medals » a pour objectif de de remettre aux athlètes des médailles fabriquées en matériaux 100% recyclés, notamment à partir de téléphones usagés.

Le Tokyo Metropolitan Government a souhaité associer la ville de Paris à ce projet, afin que les Parisiens contribuent directement à la confection des médailles olympiques. Lors de la visite de la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, en novembre 2018 à Paris, 311 portables ont ainsi été collectés à travers la capitale.

Ce jeudi 7 février, l’ambassadeur de France a remis les cartes électroniques issues de ces téléphones portables à la gouverneure, marquant ainsi l’engagement de la France aux côtés de Tokyo pour préserver les ressources et encourager les modes de consommation responsable.

Il appartient désormais aux athlètes français de faire leurs meilleurs efforts pour que l’or, l’argent et le bronze contenus dans ces portables reviennent en France en 2020, sous la forme de médailles.

« Ces téléphones usagés étaient des déchets. En les collectant pour en extraire les métaux rares qu’ils contiennent, nous en faisons des ressources. Comme l’a dit le Premier ministre Édouard Philippe lors de la présentation du plan français pour l’économie circulaire en 2018, il nous faut arrêter de creuser des mines toujours plus profondes d’un côté, et de constituer des montagnes de déchets toujours plus hautes de l’autre côté. » a déclaré l’ambassadeur.

La gouverneure Yuriko Koike a quant à elle souligné les efforts du gouvernement de Tokyo en matière de préservation de l’environnement et s’est réjouie de la mobilisation de la population japonaise autour du projet « Mobiles to Medals ». À ce jour, suffisamment de métaux ont été récupérés pour confectionner les médailles de bronze et d’or.

L’ambassadeur de France a également profité de cette cérémonie pour annoncer la décision de l’ambassade de rejoindre la « Team Mottainai », une initiative lancée par la gouverneure de Tokyo en 2018 pour sensibiliser au gaspillage des ressources.

Cette cérémonie symbolique de remise de métaux intervient dans un contexte de fort engagement de la France et du Japon en matière d’économie circulaire. Le 2ème World Circular Economy Forum qui s’est tenu en octobre à Yokohama a mis en exergue la volonté du gouvernement japonais de se positionner comme leader sur les questions de circularité des ressources, tandis que le gouvernement français a publié sa feuille de route économie circulaire le 23 avril 2018.

Pour plus d’informations

dernière modification le 08/02/2019

haut de la page