Jean-Yves Le Drian présente la feuille de route de l’influence de la diplomatie française

Éditorial de la feuille de route de l’influence de la diplomatie française, par Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

« Dans un monde de compétition à outrance, où tend à s’effacer la frontière qui naguère encore séparait le soft power des expressions traditionnelles de la puissance, il y avait urgence à repenser le sens, les finalités et les outils de notre diplomatie culturelle et d’influence.

À l’évidence, notre pays dispose d’une expérience considérable et de très précieux atouts dans ce domaine. Mais le zèle, pour ne pas dire l’agressivité, dont font preuve nos compétiteurs nous rappelle que rien n’est acquis. Surtout, il était temps de prendre acte du caractère proprement stratégique des nouvelles batailles de l’influence. Avec nos intérêts diplomatiques et économiques, elles mettent désormais en jeu notre capacité à faire vivre au présent le modèle français et européen et à lui donner un rôle dans la construction du nouvel humanisme dont le XXIe siècle a besoin, un humanisme tout à la fois en prise avec les bouleversements technologiques, environnementaux et géopolitiques qui nous frappent aujourd’hui et fidèle à son fondement historique : l’exigence universelle de respect de la personne humaine, de sa dignité et de ses droits. Car ceux qui précipitent la brutalisation du monde en agissant comme si tous les coups étaient permis sont aussi ceux qui veulent faire croire que tout se vaut. Face à eux, c’est donc jusque sur le plan des valeurs et des idées qu’il nous faut, partout, assumer le rapport de forces pour défendre ce à quoi nous tenons le plus.

Voilà pourquoi, depuis 2017, sous l’autorité du président de la République, nous nous sommes employés à projeter l’excellence académique française au plus près de la jeunesse africaine en mettant en place le Campus universitaire franco sénégalais et le Hub régional franco-ivoirien pour l’éducation, à structurer une filière d’exportation de nos industries culturelles et créatives, à donner un nouvel élan à notre politique de développement solidaire, à mettre en œuvre les premières opérations de restitution de biens culturels africains, à soutenir nos lycées français à l’étranger au plus fort de la crise de la Covid-19 ou encore à redéfinir la présence culturelle de la France aux États-Unis en y créant une « villa française » d’un genre nouveau, ouverte sur l’ensemble du territoire américain : la Villa Albertine. Notre ministère et son réseau culturel et d’influence peuvent être fiers de ces très belles réussites qui ont montré notre détermination à rester dans la course.

J’ai toutefois souhaité que nous allions encore plus loin, en nous donnant les moyens d’inventer la diplomatie d’influence française de demain. C’est le sens de cette feuille de route, fruit d’une réflexion collective lancée au Quai d’Orsay fin 2019 et remise sur le métier au gré des soubresauts qui ont marqué les derniers mois. Que toutes celles et tous ceux qui y ont contribué soient ici remerciés.

Je saisis cette occasion pour saluer l’investissement majeur de nombreux parlementaires qui, depuis le début du quinquennat, ont formulé des propositions très structurantes et ainsi nourri le travail du Quai d’Orsay sur les enjeux de la diplomatie d’influence.

Sur la base d’une analyse des diverses manifestations de l’influence sur la scène internationale, d’un état des lieux de nos propres leviers d’influence et des enseignements de la crise pandémique, le présent document trace un plan d’action pour les années à venir. Il décline, en dix lignes de force, l’aggiornamento auquel nous devons procéder afin de ne pas nous laisser distancer et de gagner des positions nouvelles. Il fixe six priorités stratégiques pour notre réseau. Il trace des pistes très concrètes pour placer l’influence au cœur de l’organisation de notre ministère et des carrières diplomatiques. C’est, en un mot, la première doctrine consolidée dont nous nous dotons en matière d’influence.

Mais qu’on ne s’y trompe pas : dans ce domaine comme dans tant d’autres, l’horizon de notre diplomatie est fondamentalement européen. C’est pourquoi cette feuille de route paraît à la veille de la présidence française du Conseil de l’Union européenne du premier semestre 2022. Car, forts du modèle que nous avons en partage, c’est bien en Européens que nous entendons tendre la main à nos partenaires de Méditerranée, d’Afrique, de l’Indopacifique et de tous les continents pour bâtir, avec eux, une mondialisation à visage humain. »

Intervention de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères - Journées du réseau des conseillers de coopération et d’action culturelle (COCAC) – Paris, le 14 décembre 2021

PDF - 2.2 Mo
Télécharger la feuille de route de l’influence de la diplomatie française
(PDF - 2.2 Mo)

dernière modification le 15/12/2021

haut de la page