Journée mondiale pour le droit à l’avortement [ja]

28 septembre 2020

En cette journée mondiale pour le droit à l’avortement, la France réaffirme son engagement en faveur des droits des femmes et des filles, en particulier ceux relatifs à la santé sexuelle et reproductive, qu’elle porte dans le cadre de sa diplomatie féministe.

42% des femmes dans le monde vivent encore dans un pays où la loi restreint ou refuse l’avortement. Chaque année 25 millions de femmes tentent d’interrompre leur grossesse, parmi lesquelles 47 000 perdent la vie et 3 millions souffrent de complications post-avortement.

Dans une déclaration ministérielle conjointe avec 58 autres pays le 6 mai dernier, la France a souligné l’importance de maintenir et de renforcer l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive pendant la crise sanitaire de la Covid-19.

Les droits relatifs à la santé sexuelle et reproductive seront au cœur du Forum Génération Égalité, qui sera accueilli par la France en 2021 et co-organisé avec ONU Femmes et le Mexique.

dernière modification le 29/09/2020

haut de la page