L’installation de Christian Boltanski sur l’île de Teshima [ja]

Dans le cadre du Festival international d’art de Setouchi, M. Philippe Faure, ambassadeur de France, a inauguré le 18 juillet 2010 l’installation permanente de Christian Boltanski, Les Archives du cœur, sur l’île de Teshima. Ce festival se déroule du 19 juillet au 31 octobre 2010 sur les sept îles dans la mer intérieure de Seto, et à Takamatsu dans la préfecture de Kagawa, avec la participation de nombreux artistes internationaux.

« Les Archives du Coeur » de Christian Boltanski - JPEG

Allocution de l’Ambassadeur (Île de Teshima, le 18 juillet 2010)

« Mesdames, Messieurs,

C’est un grand plaisir pour moi d’être parmi vous aujourd’hui, à l’occasion de l’inauguration d’un projet aussi utopique que poétique imaginé par Christian Boltanski sur cette île de Teshima.

Si Christian Boltanski s’est attaché, tout au long de sa carrière, à archiver chaque instant, le plus insignifiant soit-il, de la vie des individus, l’entreprise à laquelle il se livre, depuis 2005, est de loin la plus ambitieuse. Avec Les Archives du cœur, ce sont des dizaines de milliers de battements de cœurs enregistrés de par le monde, qui seront désormais conservés sur l’île de Teshima. Etonnante bibliothèque, réceptacle non pas de la Mémoire de l’Histoire inscrite dans les livres, mais de la trace de nos vies, ces Archives du cœur transcendent, par leur palpitation, la disparition et l’oubli.

Lauréat du Praemium Imperiale en 2006, bien connu du public japonais pour avoir exposé ici à plusieurs reprises et notamment dans le cadre de la Triennale d’Echigo Tsumari, où, à l’invitation de Fram Kitagawa, il a réalisé une vaste installation permanente dans une école désaffectée, c’est tout naturellement que Christian Boltanski a choisi le Japon pour conserver son œuvre la plus symbolique.

L’art a besoin de deux choses : le génie de l’artiste et l’audace visionnaire d’un mécène. Ce sont ces deux ingrédients essentiels que l’on retrouve réunis ici, grâce à Soichiro Fukutake qui a offert à Christian Boltanski la possibilité de réaliser son œuvre majeure. La petite île de Teshima devient, grâce à ce projet, le cœur de l’humanité et transforme la mémoire en éternité.

Je tiens à remercier Soichiro Fukutake, ainsi que Takeki Minabe, gouverneur de Kagawa, pour avoir associé, à travers Christian Boltanski, la France à la première édition du Festival de Setouchi. »


- Festival international d’art de Setouchi 2010

dernière modification le 20/01/2011

haut de la page