La France transmet son premier message diplomatique en cryptographie post quantique [ja]

1er décembre 2022

L’ambassade de France aux États-Unis a envoyé à Paris son premier message diplomatique chiffré grâce à une nouvelle génération de cryptographie, dite post quantique, ayant pour objectif de résister aux capacités de déchiffrage d’un ordinateur quantique.

Un ordinateur quantique sera bientôt en capacité de casser les algorithmes de cryptographie utilisés aujourd’hui : il est donc indispensable de développer et maîtriser les technologies de cryptage permettant de protéger, à l’avenir, les communications sensibles.

Le message diffusé ce 30 novembre 2022 a permis de transmettre le mémorandum signé ce même jour entre la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Madame Sylvie Retailleau, et la Docteure Arati Prabhakar directrice de l’Office of Science and Technology Policy (OSTP) des États-Unis, visant à soutenir les projets de coopération entre la France et son partenaire américain sur le quantique. Ce mémorandum s’inscrit dans le cadre du plan Quantique annoncé par le président de la République Emmanuel Macron en janvier 2021. Il fait suite aux conclusions du G7 de Munich du 28 juin 2022 qui encouragent les nations du G7 à coopérer sur les enjeux stratégiques de développement des industries quantiques et des solutions de cryptographie post quantique.

Pour cette expérimentation, réalisée à l’occasion de la visite d’État du Président Emmanuel Macron aux États-Unis, le ministère des Affaires étrangères et européennes français s’est appuyé sur les travaux de la startup CryptoNext Security, entreprise issue des travaux de recherche d’INRIA, du CNRS et de Sorbonne Université et qui développe des solutions de cryptographie post-quantique.

Le plan quantique français bénéficie d’1,8 milliard d’euros de France 2030. Il comporte un volet de 150 millions d’euros destiné à concevoir des méthodes cryptographiques résistant à l’ordinateur quantique.

Face à cette menace systémique, l’initiative préfigure l’évolution des infrastructures numériques critiques en France. Prenant en compte ce contexte technologique et l’environnement international actuel, le Gouvernement français présentera, d’ici la fin du premier trimestre 2023, un premier plan d’action, intégrant une méthodologie et un calendrier de migration vers la cryptographie post quantique de ces infrastructures critiques.

Le plan d’action visera à organiser la migration vers la cryptographie post quantique. Il permettra aussi d’affirmer l’avance de la France sur ce sujet, en tenant compte des enjeux de sécurité, de technologie et de maîtrise industrielle. Pour favoriser cette dynamique industrielle, ce plan devra aussi s’inscrire dans une cohérence d’action européenne.

dernière modification le 02/12/2022

haut de la page