Les technologies CEA Tech s’exposent au Japon [ja]

Les « CEA Tech Days in Japan » se sont déroulés les 11 et 12 octobre 2017 à Shinjuku au Keio Plaza Hotel. Yann Gallais, représentant de CEA Tech au Japon, fait le point sur cet événement majeur.

CEA Tech Days in Japan - JPEGLes CEA Tech Days sont désormais un événement régulier et attendu par le secteur industriel à Tokyo. Pouvez-vous nous rappeler l’historique de ces journées ?

Y. G. : En 2004, le Leti a organisé le premier « Leti Day Tokyo » sous la forme d’un workshop d’environ 40 participants, pour moitié académiques. Chaque année en octobre, nous avons continué à organiser cet évènement qui a pris de l’ampleur au fil des ans, attirant de plus en plus de participants, en particulier les industriels japonais.

Devant le succès de cette manifestation, les autres instituts ont emboité le pas du Leti une dizaine d’années plus tard. Ainsi en 2017, se sont déroulées la 13ème édition du Leti Day, la 4ème du Liten Day, et la 3ème du List Day.

Cette année, nous avons reçu près de 450 personnes, dont plus de 90% représentants industriels.

Comment se déroulent ces journées ?

Y. G. : La veille de l’évènement, nous organisons une soirée de lancement à l’Ambassade de France au Japon, en présence des décideurs et des managers de grandes entreprises japonaises. La première journée de séminaire est ensuite consacrée au Leti, la seconde au Liten le matin et au List l’après-midi. Chaque année, nous mettons en avant des technologies sur lesquelles nous avons un réel apport différenciant et qui fait sens pour l’industrie japonaise.

Parmi les thèmes abordés cette année côté Leti : la lithographie avancée, les composants passifs sur silicium, l’électronique de puissance, ou encore la fusion de données de capteurs pour le véhicule autonome. Le Liten a mis de son côté l’accent sur les technologies photovoltaïques, le stockage d’énergie et les technologies pour l’efficacité énergétique. Enfin, le List a misé sur l’intelligence artificielle, avec notamment le deep learning, ainsi que sur les technologies pour l’industrie nucléaire japonaise.

Quel est l’objectif de cet événement et quelles sont les retombées ?

Y. G. : Au moment de la création des Leti Days in Japan en 2004, nous ne comptions que très peu de partenariats avec des industriels japonais. D’un point de vue technologique, tant pour les technologies de l’information et de la communication que pour les nouvelles technologies de l’énergie, un grand nombre de leaders industriels au niveau mondial se trouvent au Japon.

Le Leti, suivi par le Liten et le List ont ainsi choisi de porter un effort particulier sur le Japon, pays incontournable dans le domaine de l’innovation technologique. Ces deux journées constituent un rendez-vous majeur pour les industriels japonais : c’est l’occasion de faire le bilan des collaborations existantes et chercher à développer de nouvelles opportunités de partenariats bilatéraux entre les instituts de recherche de CEA Tech et les industriels japonais. Le but visé in fine est le renforcement des investissements japonais et de l’impact économique sur le territoire national.

Les CEA Tech Days Tokyo, avec leur programme de conférences, de témoignages et de rencontres, nous ont permis de mieux faire connaître nos savoir-faire et technologies dans le pays. Notre portefeuille de partenaires japonais s’est considérablement enrichi ces dernières années, notamment dans les domaines de la microélectronique (lithographie avancée, composants sur silicium etc.) mais aussi dans les domaines liés aux énergies renouvelables (batteries, PV etc.) et je ne doute pas que de belles opportunités sont encore à notre portée !

dernière modification le 05/01/2018

haut de la page