Lutter contre les inégalités de développement [ja]

JPEG

Réunion des ministres du Développement

“Renforcer les efforts de la communauté internationale en faveur du Sahel”

2 constats

  • Alors qu’une grande majorité de la population vit de l’agriculture, elle est confrontée dans le même temps à une insécurité alimentaire et une pauvreté chronique.
  • D’ici à 2030, 9 personnes sur 10 en situation d’extrême pauvreté vivront en Afrique subsaharienne, en particulier au Sahel.
© AFD
© AFD
© AFD
© AFD
© AFD
© AFD

 
La réunion des ministres du Développement s’est tenue à Paris le 4 juillet. Elle s’est concentrée sur le renforcement des efforts de la communauté internationale en faveur du développement du Sahel. Cet espace continue d’être soumis à de nombreuses difficultés et fragilités qui exigent une réponse collective et intégrée.

3 objectifs

  • prévenir les fragilités et les crises ;
  • appuyer la création d’emploi des jeunes en milieu rural et lutter contre la malnutrition ;
  • investir dans le capital humain et le numérique en Afrique.
© AFD
© AFD
© AFD
© AFD
© AFD
© AFD

 
Cette réunion visera à répondre à ces enjeux à travers trois domaines d’action :

1/ La prévention des fragilités et des crises : alors que les pays du Sahel cumulent les fragilités, la multiplication des crises qui en résultent exige une réponse collective et intégrée de la communauté internationale, qui s’inscrive dans un continuum d’actions relevant de la diplomatie, de la sécurité, de l’humanitaire, de la stabilisation et du développement.

2/ L’appui à la création d’emploi des jeunes en milieu rural et à la lutte contre la malnutrition : une grande majorité de la population au Sahel vit de l’agriculture (y compris de l’élevage), et se trouve confrontée dans le même temps à une insécurité alimentaire et une pauvreté chronique. En outre, alors que plusieurs centaines de millions de jeunes vont entrer sur le marché du travail d’ici 2030 en Afrique, en particulier au Sahel, le secteur agricole offre des opportunités considérables pour la création de futurs emplois décents.

3/ L’investissement dans le capital humain et le numérique en Afrique : par la mise en place de nouveaux outils innovants et via un partenariat fort entre le G7, les organisations internationales et les partenaires africains. Plusieurs thématiques pourront être explorées, et notamment : l’investissement dans le capital humain, la réduction de la facture numérique, les financements innovants.

dernière modification le 18/07/2019

haut de la page