Message de M. Laurent Pic, nouvel ambassadeur de France au Japon [ja]

Texte du message

Mesdames, Messieurs, chers amis,

Je viens d’arriver au Japon et de prendre mes fonctions d’ambassadeur de France. C’est évidemment pour moi un grand honneur d’être parmi vous et d’arriver à Tokyo aujourd’hui. Je souhaitais vous adresser quelques mots.

D’abord, sur le contexte de ma mission : La France a fait le choix de rester un pays ouvert au monde, engagé en Europe, et aussi fort en Europe, grâce à la poursuite de ses réformes. Le monde, évidemment, vous le savez, il est dangereux, nous sommes tous confrontés au terrorisme. La France a su faire face, en assurant sa sécurité et celle de ses visiteurs que nous souhaitons voir toujours plus nombreux, notamment en provenance du Japon.

Les tensions régionales persistent, y compris dans l’environnement immédiat du Japon, comme par exemple en Corée du Nord. Évidemment, il y a aussi le problème de la gouvernance internationale, certains mettent en doute les fondements sur lesquels elle a été construite ces dernières années. Or, il est clair que les problèmes communs appellent des solutions collectives fondées sur le multilatéralisme et la primauté du droit.

Sur tous ces sujets, la France et le Japon ont noué un partenariat d’exception. Ils ont la capacité, ensemble, de répondre à ces défis. Ce partenariat d’exception, il offre toutes les réponses, et c’est à nous de le faire prospérer, dans tous les domaines : D’abord, par le biais d’un dialogue politique étroit entre nos plus hautes autorités. Dès sa prise de fonction, le président de la République Emmanuel Macron a rencontré le premier ministre Shinzo Abe. Il faut d’ores et déjà travailler aux rendez-vous de l’année 2018.

Dans le domaine de la sécurité internationale, nos deux pays ont étroitement coopéré ensemble au conseil de sécurité, dont le Japon est membre jusqu’à la fin de l’année. De nouveaux formats ont été institutionnalisés, je pense aux rencontres entre nos ministres des affaires étrangères et de la défense, dans le cadre du format 2+2, ce format doit être poursuivi, et doit donner lieu à des projets concrets.

Dans le domaine économique, nos relations en matière de commerce ou d’investissements se sont renforcées. Grâce à l’Année de l’Innovation franco-japonaise, la France a montré qu’elle était un pays tourné vers l’avenir. Il convient de continuer à faire prospérer ces domaines innovants, et aussi de faire valoir la bonne articulation entre nos relations économiques et la coopération exemplaire en matière scientifique entre nos deux pays. La négociation d’un accord de partenariat économique entre l’UE et le Japon, permettra à nos entreprises, s’il est fondé sur la réciprocité et équilibré, de tirer tous les bénéfices de nos échanges.

Dans le domaine de la culture, la France et le Japon ont placé la dimension culturelle au cœur de leur modèle. Sur cette base, les échanges et les croisements sont d’une intensité exceptionnelle dans tous les domaines des arts et de la culture, dans le domaine universitaire. Ils se renouvellent sans cesse. À l’initiative du Japon, une saison japonaise en France, appelée Japonisme commencera en 2018, la France ne sera pas en reste en célébrant dignement le 160ème anniversaire des relations diplomatiques entre nos deux pays.

Je ne voudrais pas terminer sans évoquer le sport naturellement, puisque l’accueil des Jeux olympiques à Tokyo en 2020 offrira de nombreuses occasions de partenariat dans tous les domaines entre nos deux pays. Si, comme le souhaitent tous les Français, Paris accueille les Jeux olympiques en 2024, cette occasion de multiplier les partenariats sera maximisée.

Ma mission consiste donc à explorer tous les domaines de coopération entre la France et le Japon, et aussi à favoriser la connaissance mutuelle entre nos deux pays. Mon rôle consiste à coordonner et animer un réseau français, constitué naturellement de l’ambassade mais aussi, du Consulat général à Kyoto et de tous les opérateurs présents dans ce pays. Il est aussi de travailler étroitement avec chacune et chacun d’entre vous : les partenaires du monde économique, les partenaires de la société civile, du monde de la culture, du monde universitaire.

L’ambassade vous est ouverte, elle est à votre écoute, à votre disposition. Évidemment, j’y associe les membres de la communauté française : chacune et chacun d’entre vous trouvera toujours le soutien qu’il est en droit d’attendre du dispositif français. Vous pouvez compter sur moi. Vous voyez : j’aborde cette mission avec beaucoup d’humilité mais aussi avec beaucoup de confiance, et beaucoup d’enthousiasme. Je vous remercie. Vive l’amitié franco-japonaise ! Yoroshiku Onegaishimasu.

dernière modification le 07/07/2017

haut de la page