Nicaragua - Défense des droits de l’Homme [ja]

13 décembre 2018

La France condamne la décision du parlement nicaraguayen d’ôter la personnalité juridique à plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme, notamment le Centre nicaraguayen des droits de l’Homme et l’Institut d’études stratégiques en politiques publiques de Managua, dont les directeurs ont été reçus au ministère de l’Europe et des affaires étrangères respectivement les 25 octobre et 10 décembre derniers.

La France réitère sa vive préoccupation face à la dégradation de la situation des droits de l’Homme au Nicaragua et aux pressions exercées sur les défenseurs des droits de l’Homme.

dernière modification le 14/12/2018

haut de la page