Partenariat international contre l’impunité d’utilisation d’armes chimiques - adhésion de quatre États [ja]

Dans un contexte international marqué par la recrudescence de l’utilisation d’armes chimiques et l’attaque de Douma, la France, en sa qualité de présidente du Partenariat international contre l’impunité de l’utilisation d’armes chimiques, salue l’adhésion, le 15 avril, de quatre États : Norvège, Estonie, Finlande et Slovénie. Ce sont désormais 27 États et une organisation internationale (l’Union européenne) qui sont partie prenantes à ce Partenariat.

Celui-ci est ouvert à tous les pays qui adhèrent aux objectifs et principes énumérés dans la déclaration adoptée lors de sa création. La France invite à le rejoindre ceux qui souhaitent soutenir, par une action opérationnelle, les organisations et mécanismes internationaux compétents.

Depuis son lancement à Paris le 23 janvier dernier, le Partenariat contribue à fournir les éléments utiles aux enquêtes internationales en cours. Il travaille également à compléter les listes des personnes et entités impliquées dans l’utilisation d’armes chimiques. Il devrait se réunir prochainement sous la présidence du ministre de l’Europe et des affaires étrangères.

Les informations relatives au Partenariat et à ses actions sont disponibles sur un site dédié.

dernière modification le 18/04/2018

haut de la page