Participation de Jean-Yves Le Drian à la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne [ja]

JPEG

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, a participé le 15 juin 2020 à la visioconférence des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne.

Cette réunion a été essentiellement consacrée aux relations entre l’Union européenne et les États-Unis. À cette occasion, les ministres des 27 ont pu échanger avec le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, afin d’évoquer la coopération transatlantique dans la gestion de la crise de la Covid-19, la lutte contre la désinformation et l’importance de promouvoir le multilatéralisme. Cette discussion a permis également d’aborder la relation de l’Union européenne et des États-Unis avec les grands partenaires comme la Chine, la Russie, ainsi que les crises en Afrique et au Moyen-Orient, en particulier le Processus de paix au Proche-Orient pour rappeler l’attachement de l’Union européenne au droit international et à la solution des deux États.

Lors des discussions avec le secrétaire d’État américain, la France a insisté en particulier sur l’importance, pour l’Union européenne comme pour les États-Unis, de passer des messages constructifs et convergents à la Chine, en vue de défendre un système multilatéral fondé sur des règles et sur davantage de réciprocité, ce qui passe notamment par des engagements chinois plus ambitieux dans le domaine de la concurrence équitable, la lutte contre le changement climatique et le développement durable, sans omettre la question des droits de l’Homme.

Le ministre a également souligné toute l’importance de l’engagement américain au Sahel pour lutter contre le terrorisme, en soutien à l’opération Barkhane et à la Force conjointe du G5 Sahel, dans le prolongement de la réunion ministérielle de la Coalition pour le Sahel du 12 juin. Il a abordé aussi le dossier libyen, pour insister sur la nécessité d’encourager toutes les parties libyennes et leurs soutiens internationaux à s’engager pleinement en faveur du dialogue politique, en rappelant l’importance de trouver rapidement un successeur à Ghassan Salamé en tant que représentant spécial du secrétaire général des Nations unies.

Enfin, les ministres ont évoqué d’autres dossiers internationaux d’actualité, en particulier l’organisation, le 25 juin prochain à Berlin, d’une conférence de soutien à la transition politique au Soudan, et l’attachement de l’Union européenne au respect du droit international en Méditerranée orientale.

dernière modification le 17/06/2020

haut de la page