Participation de Jean-Yves Le Drian à la réunion informelle des ministres des affaires étrangères [ja]

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, participe à la réunion informelle des ministres des affaires étrangères de l’Union européenne (« Gymnich »), qui se tient à Sofia les 15 et 16 février à l’invitation de la présidence bulgare et de la Haute représentante.

Les points suivants seront à l’ordre du jour :

  • Syrie : les ministres rappelleront la centralité du processus de Genève, proposeront des pistes pour le renforcer et réaffirmeront le soutien de l’Union européenne aux efforts de l’envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura. Une attention particulière sera portée au rôle des pays de la région dans ce processus, à la coordination entre les pays partenaires et affinitaires, au soutien à l’opposition et à l’action de l’Union européenne en matière d’aide humanitaire ;
  • Balkans occidentaux : après la publication le 6 février de la stratégie de la Commission pour les Balkans occidentaux, les échanges permettront de réaffirmer la perspective européenne et d’insister sur les réformes qui doivent être mises en œuvre par les pays de la région, notamment au regard de l’État de droit, pour qu’ils soient en mesure de remplir les critères préalables à l’adhésion ;
  • Corée du nord : Jean-Yves Le Drian soulignera que le contexte du rapprochement intercoréen, marqué par la participation d’athlètes nord-coréens aux Jeux Olympiques de Pyeongchang, ne remet pas en cause la nécessité de rester ferme vis-à-vis du régime de Pyongyang afin de le conduire à entamer des négociations sur son programme nucléaire et balistique ;
  • sécurité et défense : en présence des ministres des affaires étrangères des États candidats, les ministres évoqueront la participation de ces pays aux opérations de la politique de sécurité et de défense commune et le renforcement de la coopération face aux défis communs tels que la lutte contre les trafics et la criminalité organisée, la radicalisation, la dissémination des armes légères et de petit calibre et les migrations illégales.

dernière modification le 16/02/2018

haut de la page