Participation de Jean-Yves Le Drian au Conseil Affaires étrangères [ja]

Jean-Yves le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, a participé au Conseil Affaires étrangères à Luxembourg le 15 octobre 2018.

Libye

Les ministres ont abordé la situation en Libye après la réunion ministérielle organisée, à l’initiative de la France, le 24 septembre dernier en marge de l’Assemblée générale des Nations unies et en préparation de la conférence de Palerme qu’organisera l’Italie les 12 et 13 novembre prochains et à laquelle la France apporte son soutien. Jean-Yves Le Drian a souligné l’importance de mettre en œuvre les priorités identifiées lors de la réunion ministérielle de New York : appui à la médiation du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, Ghassan Salamé ; soutien au Premier ministre, Fayez Sarraj ; sanction à l’encontre de ceux qui obstruent le processus politique ; nécessité d’avancer vers des élections transparentes, pacifiques et bien préparées le plus rapidement possible, dans la continuité de la conférence de Paris.

RCA

À la demande de la France et dans un contexte d’influence croissante d’acteurs extérieurs, les ministres ont évoqué la République centrafricaine. Le ministre a plaidé pour un renforcement de l’action de l’UE, aux côtés de l’Union africaine, des pays de la région et de l’ONU, en faveur de la stabilisation du pays et de la restauration de l’autorité de l’État. Ce renforcement passe en particulier par un soutien aux forces de sécurité intérieure centrafricaines en complément du soutien très important déjà apporté par l’UE aux forces armées centrafricaines par le biais de la mission EUTM RCA. La mobilisation de tous les partenaires européens pour aider ce pays est nécessaire.

Migrations

Les ministres ont abordé les aspects externes des migrations dans le cadre du suivi du Conseil européen du 28 juin et avant le Conseil européen du 18 octobre qui évoquera à nouveau ce dossier. Le Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, M. Grandi, et le nouveau Directeur de l’Organisation internationale pour les migrations, M. Vitorino, ont participé aux échanges. Le ministre a rappelé qu’une réponse européenne, qui doit être responsable et solidaire, est indispensable pour répondre au défi migratoire. Il a appelé à renforcer la coopération avec les pays tiers dans le cadre d’une approche globale des migrations et d’une responsabilité partagée entre pays d’origine, de transit et d’accueil. Ont été abordés le renforcement des capacités des États tiers, la lutte contre le trafic d’êtres humains, l’engagement européen en matière de réinstallations, la coopération en matière de réadmission ainsi que la nécessité à long terme d’un partenariat ambitieux entre l’UE et l’Afrique. La France a également rappelé l’importance d’un soutien des États européens au Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières qui sera adopté à Marrakech en décembre prochain.

Venezuela

Les ministres ont abordé la situation dans ce pays et la réponse de l’UE face à la crise politique, économique et migratoire que connaît le pays. Le ministre a plaidé pour le maintien d’une position de fermeté de l’UE face aux atteintes aux droits fondamentaux, ainsi que pour un soutien actif de l’Union à une solution négociée, en coordination avec les partenaires internationaux et régionaux.

dernière modification le 16/10/2018

haut de la page