Participation de Jean-Yves Le Drian au Conseil national du développement et de la solidarité internationale [ja]

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, a réuni le vendredi 16 novembre les principaux acteurs du développement et de la solidarité internationale lors d’une session extraordinaire du Conseil national du développement et de la solidarité internationale (CNDSI).

JPEG - 56.6 ko
© Judith Litvine MEAE

Lors de cette réunion, les personnalités qui composent le CNDSI – parlementaires, représentants de collectivités territoriales, organisations non gouvernementales, syndicats, employeurs, acteurs économiques, universités et centres de recherche, personnalités étrangères de haut niveau – ont présenté leurs recommandations pour le projet de loi d’orientation et de programmation de la politique partenariale de développement et de solidarité internationale, qui a été annoncé par le Président de la République le 27 août dernier et qui sera présenté par Jean-Yves Le Drian devant le Parlement au premier trimestre 2019.

La France veut donner une nouvelle ambition à la politique de développement, dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies, en confirmant son engagement à porter l’aide publique au développement à 0,55% du revenu national brut en 2022 et en rénovant ses méthodes pour associer davantage tous les acteurs concernés, en particulier la société civile, la jeunesse, les entreprises et les diasporas.

En 2019, cet engagement se traduira notamment par un accroissement d’un milliard d’euros d’engagements de l’aide projet de l’Agence française de développement (AFD).

La session du CNDSI présidée par le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, sera une étape importante du dialogue engagé avec tous les acteurs de la politique de développement depuis un an, particulièrement après le Comité interministériel pour la coopération et le développement (CICID) et le Forum national pour une politique de développement renouvelée des 8 et 22 février derniers. Ont également contribué à la réflexion collective le rapport sur la modernisation de la politique partenariale de développement et de solidarité internationale que le député Hervé Berville a remis au Premier ministre le 24 août dernier, ainsi que le rapport d’information sur les nouvelles approches de l’aide au développement des députés Bérengère Poletti et Rodrigue Kokouendo. Parallèlement, le Comité d’aide au développement de l’OCDE a publié son rapport final en septembre sur la revue par les pairs de la politique française de développement.

La consultation des acteurs de la politique de développement se poursuivra au cours des prochaines semaines, notamment sous forme de consultations décentralisées en régions.

dernière modification le 19/11/2018

haut de la page