Première observation du transport à travers l’Asie de l’est des épisodes de pollution à l’ozone dans la très basse troposphère [ja]

Les chercheurs Juan CUESTA (Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques, Université de Paris Est Créteil Val de Marne) et Yugo KANAYA (Japan Agency for Marine-Earth Science and Technology) nous parlent de leur projet Sakura, soutenu par l’ambassade de France au Japon.

L’évolution et la production photochimique de la pollution à l’ozone dans la très basse troposphère transportée à travers l’Asie de l’est a été observée pour la première fois grâce aux nouvelles observations satellitaires mises en synergie avec des mesures in situ et des modèles de qualité de l’air.

À propos du partenariat Sakura

Le partenariat Sakura, soutenu par les ministères des affaires étrangères et du développement international (MAEDI) et de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur et de la recherche (MENESR) en France et par la JSPS (Japan Society for Promotion of Science) au Japon, vise à favoriser de nouvelles coopérations entre jeunes chercheurs et à développer les échanges scientifiques et techniques de haute qualité entre les universités et les institutions de recherche des deux pays.

dernière modification le 27/04/2017

haut de la page