Quatrième session du comité mixte économique franco-algérien [ja]

M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, et M. Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, ont co-présidé pour la partie française la quatrième session du comité mixte économique franco-algérien (COMEFA) le 12 novembre à Alger.

Cette session a été l’occasion d’aborder la situation économique et les politiques économiques et financières algériennes et françaises. Les ministres ont échangé sur l’évolution de la relation économique bilatérale et sa contribution à la diversification de l’économie algérienne, ainsi que sur les perspectives du partenariat industriel franco-algérien.

Ils se sont entretenus à cette occasion avec M. Abdelkader Messahel, ministre algérien des affaires étrangères, et M. Youcef Yousfi, ministre algérien de l’industrie et des mines.

Des accords en matière de coopération industrielle et de promotion des exportations ont été signés à cette occasion.

M. Jean-Yves Le Drian a co-présidé par ailleurs avec son homologue le dialogue bilatéral sur les questions politiques et sécuritaires. Les deux ministres passeront en revue les grands défis régionaux et internationaux auxquels la France et l’Algérie doivent aujourd’hui faire face, notamment la situation en Libye, au Sahel ainsi que la lutte contre le terrorisme.

Ces échanges reflètent la grande qualité du dialogue politique entre la France et l’Algérie et leur volonté partagée d’approfondir les discussions sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun.

Au cours de son séjour, la délégation française a rencontré de hauts responsables algériens ainsi que des membres du gouvernement, pour examiner ensemble les perspectives de renforcement du partenariat d’exception entre nos deux pays, notamment dans le cadre de la préparation du prochain comité intergouvernemental de haut niveau, qui a été co-présidé par les deux Premiers ministres.

Avec 8 milliards d’euros d’échanges commerciaux annuels, l’Algérie est l’un des premiers partenaires économiques de la France sur le continent africain. La France est par ailleurs le premier investisseur en Algérie hors hydrocarbures. Cela représente 450 entreprises, 40 000 emplois directs et 100 000 emplois indirects dans des secteurs aussi divers que les transports, l’automobile, l’agro-alimentaire ou la pharmacie. De nombreux projets impliquant des grands groupes comme des PME montrent le dynamisme de ce partenariat économique, qui a été réaffirmé à l’occasion de la session du 12 novembre.

dernière modification le 14/11/2017

haut de la page