Remise de l’Ordre des Arts et des Lettres à M. Satoshi Miyagi [ja]

M. Satoshi Miyagi, metteur en scène et directeur artistique général du Shizuoka Performing Arts Center, a reçu le 18 avril 2019 les insignes de Chevalier dans l’Ordre national du Mérite des mains de M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon.

M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon, remet les insignes à M. Satoshi Miyagi.
M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon, remet les insignes à M. Satoshi Miyagi.
© Masashi Hirao
M. Satoshi Miyagi, metteur en scène et directeur artistique général du SPAC
M. Satoshi Miyagi, metteur en scène et directeur artistique général du SPAC
© Masashi Hirao
M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon et M. Satoshi Miyagi
M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon et M. Satoshi Miyagi
© Masashi Hirao

 
Né en 1959 à Tokyo. Après des études d’esthétique à l’université de Tokyo, Satoshi Miyagi choisit de se consacrer au théâtre. Il apprend avec les professeurs Yushi Odajima, Moriaki Watanabe ou Hachiro Hidaka.

En 1990, il crée la compagnie, Ku Na’uka, avec laquelle il développe ce qui deviendra une méthode de travail, basée sur la gymnastique orientale et des alternances de rôle entre comédiens. Il hérite également de certaines techniques des formes traditionnelles du théâtre japonais : le bunraku, et le kabuki. Satoshi Miyagi a ainsi abordé les tragédies grecques – Antigone de Sophocle, Médée d’Euripide –, mais aussi le théâtre shakespearien avec Othello, le théâtre anglo-saxon plus contemporain avec Salomé d’Oscar Wilde, ainsi que des textes d’auteurs japonais.

Depuis 2007, il dirige le Shizuoka Performing Arts Center (SPAC), plateforme de création japonaise ouverte aux metteurs en scène étrangers. Il ne cesse d’inviter du monde entier les pièces qui décrivent d’un regard perspicace la société actuelle et de communiquer avec des metteurs en scène internationaux. En soulignant la diversité du monde, il souhaite rendre le lieu théâtral « la fenêtre pour voir le monde ». Satoshi Miyagi est également directeur artistique du World Theatre Festival Shizuoka qui a régulièrement accueilli tout le théâtre international et notamment français avec Claude Régy, Daniel Jeanneteau, Gisèle Vienne ou encore Olivier Py.

En 2014, son Mahâbhârata est officiellement invité au Festival d’Avignon, après 20 ans d’absence de pièces contemporaines japonaises au sein de ce festival prestigieux. Grâce à la réussite critique et publique du Mahâbhârata, le festival a invité à nouveau en 2017 sa compagnie, présente à la Cour d’honneur pour présenter Antigone pour l’ouverture du festival. Une première pour une compagnie asiatique en 71 ans d’histoire du festival.

dernière modification le 23/04/2019

haut de la page