Remise de l’Ordre national du Mérite à M. Masayoshi Yamano [ja]

M. Masayoshi Yamano, directeur de Yamano Gakuen, a reçu le 27 juin 2012, des mains de l’Ambassadeur Christian Masset, les insignes de Commandeur dans l’Ordre national du Mérite et d’Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres, en présence de plusieurs ministres et anciens ministres japonais.

JPEG - 143.8 ko
M. Masayoshi Yamano, directeur de Yamano Gakuen
© Ambassade de France au Japon

M. Masayoshi Yamano est l’aîné des six enfants de M. Jiichi Yamano et de Mme Aiko Yamano, très célèbre comme pionnière dans l’industrie de la beauté, qui introduisit au Japon les soins esthétiques à l’occidentale.

Né en 1936, il est diplômé du Lycée Gakushuin de Tokyo et décide d’aller aux Etats-Unis pour ses études supérieures. En 1958, il obtient son diplôme d’économie politique de l’Université de Woodbury à Los Angeles. Il rejoigne Yamano Beauty College de Los Angeles en 1959.

De retour à Tokyo, il prend les rênes de la maison mère en 1973. Il devient directeur de Yamano Gakuen en 1991. Aujourd’hui, plus de 210 000 étudiants ont obtenu un diplôme dans l’une des écoles du groupe Yamano (Yamano Beauty College, Yamano College of Aesthetics, Yamano Medical College).

JPEG - 70.5 ko
M. Masayoshi Yamano et M. Christian Masset, ambassadeur de France
© Ambassade de France au Japon

M. Yamano a promu la culture française au sein des écoles du son groupe en accordant une large place au savoir faire français, notamment dans le domaine de la coiffure : Alexandre de Paris, coiffeur des stars et des têtes couronnées, ou Guillaume, collaborateur de Dior durant 16 ans, ont inspiré son action.

Par ailleurs, une longue tradition du goupe Yamano permet à ses élèves de s’offrir un voyage de fin d’études à Paris pour découvrir la culture française dans le domaine artistique et culinaire. Ainsi, depuis 1976, entre 600 et 1200 élèves se sont rendus chaque année en France, soit plus de 25 000 étudiants, qui se retrouvent au Lido, sur les Champs-Elysées, pour une soirée privée. Sa contribution dans les échanges culturels franco-japonais a déjà été reconnue par la Mairie de Paris qui lui a décerné en 2003 la Médaille de la Ville de Paris.

dernière modification le 17/01/2019

haut de la page