Remise de l’Ordre national du Mérite à M. Yasuo Saito [ja]

M. Yasuo Saito, ancien ambassadeur du Japon en France, a reçu, le 27 juillet 2012, des mains de l’Ambassadeur Christian Masset, les insignes de Grand officier dans l’Ordre national du Mérite.

JPEG - 122.5 ko
M. Yasuo Saito, ancien ambassadeur du Japon en France
© Ambassade de France au Japon

Né en 1948 dans la préfecture d’Okayama, M. Saito a fait ses études à la faculté de droit de l’université de Tokyo. En 1971, il entre au Gaimusho où il mène une carrière exemplaire : plusieurs fois directeur, dont celui de l’Europe occidentale, secrétaire du ministre, vice-ministre délégué. Il part ensuite comme consul général à Atlanta en 1997, avant d’être nommé ministre conseiller à l’Ambassade du Japon en France en 2001 pour quelques mois. Il rentre ensuite à Tokyo où il devient directeur général d’Europe. A partir de 2003, il est nommé trois fois ambassadeur : en Arabie Saoudite, en Russie, puis en France (2009-2011).

En France, il a réalisé un séjour dense, riche de rencontres, d’événements et de réalisations. Francophile et francophone, il a su établir un vaste réseau de relations avec des acteurs du monde politique, économique, culturel, notamment par sa volonté de visiter régulièrement les régions françaises, comme par exemple en Corrèze en juin 2010, où il a rencontré M. François Hollande, alors député et président du conseil général de ce département.

JPEG - 60.7 ko
De gauche à droite : Mme Saito, M. Masset, ambassadeur de France, M. Saito et Mme Masset
© Ambassade de France au Japon

M. Saito n’a pas ménagé ses efforts pour renforcer les échanges économiques et culturels entre nos deux pays, en faisant coopérer les gouvernements japonais et français et les entreprises, mais aussi par une utilisation très fine du « soft power » japonais (culture traditionnelle, « pop-culture », gastronomie et technologie du Japon). Il met aujourd’hui ses compétences au service des plus grandes entreprises japonaises telles que Shiseido ou Ajinomoto.

dernière modification le 17/01/2019

haut de la page