Remise de la Légion d’honneur à M. Masaaki Shirakawa, gouverneur de la Banque du Japon [ja]

M. Masaaki Shirakawa, gouverneur de la Banque du Japon, a reçu le 3 décembre 2012, des mains du gouverneur de la Banque de France, M. Christian Noyer, les insignes de Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur.

JPEG - 133 ko
M. Masaaki Shirakawa, gouverneur de la Banque du Japon
© Ambassade de France au Japon

M. Masaaki Shirakawa a effectué la majeure partie de sa carrière à la Banque du Japon. Il y exerce d’importantes responsabilités et y a acquis une expertise très solide en matière de marchés financiers et d’infrastructures de paiement. Au gré d’un parcours diversifié, il est amené à produire de nombreux travaux académiques dans le domaine de la politique monétaire. Il est nommé Directeur Exécutif en 2002. En 2006, il quitte brièvement la Banque du Japon pour enseigner au sein de l’université de Kyoto. Il revient à la Banque du Japon en mars 2008 en étant promu Vice-Gouverneur.

Le 9 avril 2008, soit quelques mois avant le choc Lehman, M. Shirakawa est nommé Gouverneur de la Banque du Japon. Il prend ses fonctions dans un contexte politique et économique délicat. Durant cette période de tensions financières extrêmes, de turbulences économiques et parfois d’instabilité politique, M. Shirakawa œuvre sans relâche au maintien de la stabilité financière internationale et à la croissance de l’économie de son pays.

JPEG - 68.8 ko
MM. Noyer et Shirakawa
© Ambassade de France au Japon

Tout au long de sa carrière, il s’est toujours employé à maintenir les meilleures relations tant avec les autorités françaises en poste au Japon qu’avec les plus hautes instances de la Banque de France. Les excellents contacts noués de longue date avec le Gouverneur de la Banque de France Christian Noyer – dont il est d’ailleurs le vice-président à la Banque des Règlements Internationaux depuis janvier 2011 – ont également contribué à maintenir un dialogue de très haute qualité, très utile lors des multiples sommets internationaux au plus fort de la crise. Ainsi, lors des grandes négociations internationales (G20 de Washington, Pittsburgh…) il s’est révélé un précieux allié de la France, nos deux pays partageant des visions souvent voisines au sujet des grandes questions de régulation financières.

dernière modification le 20/12/2012

haut de la page