Remise de la Légion d’honneur à M. Masahiro Sato [ja]

M. Masahiro Sato, directeur de l’Institut de recherche interculturelle du Meiji Jingu, a reçu le 19 décembre 2019 les insignes de Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur des mains de M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon.

M. Masahiro Sato, directeur de l'Institut de recherche interculturelle du Meiji Jingu.
M. Masahiro Sato, directeur de l’Institut de recherche interculturelle du Meiji Jingu.
© Ambassade de France
M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon
M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon
© Ambassade de France
M. Laurent Pic remet les insignes de Chevalier dans l'Ordre de la Légion d'honneur à M. Masahiro Sato.
M. Laurent Pic remet les insignes de Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur à M. Masahiro Sato.
© Ambassade de France
Insignes de Chevalier dans l'Ordre national de la Légion d'honneur
Insignes de Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur
© Ambassade de France

 
Après avoir passé une bonne partie de sa jeunesse à l’étranger dont en France, M. Sato a intégré l’École de l’étoile du matin, puis l’Université de Tokyo. Il a ensuite entamé une carrière à la Banque de Tokyo, où il a été nommé directeur adjoint de la succursale de Paris, puis directeur de celle de Bruxelles. En 1995, il a été appelé par l’agence de la maison impériale pour servir en tant que chambellan l’Empereur du Japon puis fut nommé vice grand-chambellan en 2008.

M. Sato a quitté ses fonctions en 2012 pour prendre celles de directeur de l’Institut de recherche interculturel au Meiji Jingu. Depuis, il œuvre particulièrement au rapprochement des cultures et au dialogue entre les religions, par l’organisation d’événements sur la culture japonaise en France entre autres.

Personnalité souriante, grand amateur de gastronomie et de vin français, excellent francophone, M. Sato a grandement contribué au dialogue entre la France et le Japon. Cette distinction récompense son action proactive pour le rapprochement entre nos deux pays ainsi que son investissement pour favoriser les liens entre le Japon et la France.

dernière modification le 09/01/2020

haut de la page