Remise de la Légion d’honneur à M. Tom Yoda [ja]

M. Tom Yoda, président de la société Gaga corporation, a reçu le 23 octobre 2017, les insignes d’Officier de l’Ordre national de la Légion d’honneur des mains de M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon, en présence notamment de M. Yoshiro Mori, ancien Premier ministre du Japon et président du comité d’organisation des Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

M. Tom Yoda, président de la société Gaga corporation
M. Tom Yoda, président de la société Gaga corporation
© Ambassade de France au Japon
Remise des insignes d'Officier de l'Ordre national de la Légion d'honneur à M. Tom Yoda
Remise des insignes d’Officier de l’Ordre national de la Légion d’honneur à M. Tom Yoda
© Ambassade de France au Japon
M. Tom Yoda, son épouse et M. l'Ambassadeur
M. Tom Yoda, son épouse et M. l’Ambassadeur
© Ambassade de France au Japon

 
M. Tom Yoda est une des grandes figures des industries culturelles au Japon. Connu et reconnu d’abord dans le domaine de la musique où il a fait émerger nombre de talents, il s’est plus récemment investi dans le domaine du cinéma, à la tête d’une des plus importantes sociétés de production et de distribution, Gaga Corporation. Il est également un des acteurs majeurs de la politique gouvernementale de soutien aux industries de contenus japonaises pilotée par le ministère japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie (METI).

M. Yoda effectue surtout un travail remarquable pour le cinéma français, et ce à double titre : d’une part en tant que producteur-distributeur — il est depuis de très nombreuses années à l’origine des plus gros succès du cinéma français au Japon (2 millions de spectateurs pour « Océans » de Jacques Perrin, 1,3 million pour « Intouchables », 800 000 pour « la Belle et la Bête »), et d’autre part en tant que membre du conseil d’administration et ancien président du Tokyo International Film Festival (TIFF), il contribue largement à une présence remarquée du cinéma français lors de ce rendez-vous cinématographique.

À travers cette distinction, la France honore ainsi une personnalité qui a dévoué une partie considérable de sa carrière à œuvrer pour le développement de l’industrie du divertissement au Japon ainsi qu’au rapprochement de nos deux pays grâce au cinéma.

dernière modification le 02/11/2017

haut de la page