Remise des insignes de Commandeur dans l’ordre de la Légion d’honneur à M. Genshitsu Sen [ja]

M. Genshitsu Sen, XVème grand maître de thé de l’école Urasenke, a reçu le 20 janvier 2020 des mains de M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon, les insignes de Commandeur de la Légion d’honneur pour sa contribution majeure aux échanges culturels et intellectuels entre la France et le Japon.

M. Genshitsu Sen, XVème grand maître de thé de l'école Urasenke
M. Genshitsu Sen, XVème grand maître de thé de l’école Urasenke
© Ambassade de France au Japon
MM. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon, Genshitsu Sen et Yoshiro Mori, président de la comité d'organisation de Tokyo 2020 et ancien Premier ministre du Japon
MM. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon, Genshitsu Sen et Yoshiro Mori, président de la comité d’organisation de Tokyo 2020 et ancien Premier ministre du Japon
© Ambassade de France au Japon
M. Genshitsu Sen, XVème grand maître de thé de l'école Urasenke
M. Genshitsu Sen, XVème grand maître de thé de l’école Urasenke
© Ambassade de France au Japon
MM. Tadao Ando, architecte japonais, Genshitsu Sen et Laurent Pic
MM. Tadao Ando, architecte japonais, Genshitsu Sen et Laurent Pic
© Ambassade de France au Japon
M. Genshitsu Sen, entouré de ses invités
M. Genshitsu Sen, entouré de ses invités
© Ambassade de France au Japon

 
Descendant de Sen no Rikyû, initiateur au XVIème siècle de la cérémonie du thé au Japon, Genshitsu Sen est le XVème iémoto, grand maître, de la maison Urasenke, l’une des trois principales écoles de cérémonie du thé. Auteur d’une thèse sur l’influence du maître chinois Lu Yu sur la culture du thé japonaise en 1991, Genshitsu Sen a consacré sa vie au sa-dô (la voie du thé) et incarne aujourd’hui l’une des traditions les plus anciennes et les plus respectées du Japon

C’est également un fervent promoteur de l’amitié franco-japonaise. Genshitsu Sen a ainsi exercé des fonctions d’administrateur de la Société franco-japonaise de Kyoto et contribué financièrement au développement de l’Institut français de Tokyo ainsi que de l’Institut Français de Kyoto. Les pavillons du thé dont il a fait don au musée Albert-Kahn de Boulogne-Billancourt en 1966 ainsi qu’à la Maison de la culture du Japon à Paris en 1996 sont l’une de ses contributions les plus emblématiques à l’amitié entre nos deux pays.

À Kyoto, il a reçu la visite de personnalités françaises aussi illustres qu’André Malraux ou Georges Pompidou.

En reconnaissance de sa contribution exceptionnelle aux échanges culturels et intellectuels entre la France et le Japon, le président de la République Jacques Chirac l’avait décoré personnellement des insignes d’officier de la Légion d’honneur en 1998.

Nommé ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO en 2012, il continue actuellement de donner des conférences et d’organiser des cérémonies du thé à travers le monde, y compris en France où il s’est rendu en amont de la saison culturelle « Japonismes 2018 » qui s’est tenue à l’occasion du 160e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et le Japon.

Pour toutes ces raisons, le président de la République a souhaité que lui soient remis les insignes de Commandeur de la Légion d’honneur.

dernière modification le 23/01/2020

haut de la page