Remise du Mérite agricole à M. Frédéric Madelaine [ja]

M. Frédéric Madelaine, célèbre pâtissier français de Tokyo, a reçu le 17 octobre des mains de Mme Sabine Hofferer, conseillère agricole à l’ambassade de France au Japon, les insignes de Chevalier dans l’Ordre du Mérite agricole.

M. Frédéric Madelaine, célèbre pâtissier français de Tokyo
M. Frédéric Madelaine, célèbre pâtissier français de Tokyo
M. Frédéric Madelaine et Mme Sabine Hofferer, conseillère agricole à l'ambassade de France au Japon
M. Frédéric Madelaine et Mme Sabine Hofferer, conseillère agricole à l’ambassade de France au Japon
M. Frédéric Madelaine et Mme Sabine Hofferer, conseillère agricole à l'ambassade de France au Japon
M. Frédéric Madelaine et Mme Sabine Hofferer, conseillère agricole à l’ambassade de France au Japon

 
Arrivé à Tokyo en 1999, Frédéric Madelaine est devenu en près de 20 ans une figure intournable du paysage gastronomique français au Japon. Propriétaire de trois boutiques et d’un café dans la capitale japonaise, cet artisan normand qui a appris son métier auprès des meilleurs est resté très attaché à sa région d’origine et ses traditions. Il contribue aujourd’hui à faire rayonner la pâtisserie française à Tokyo par son talent et au travers de l’association et du concours annuel de la Galette des rois, dont le lauréat est récompensé chaque janvier à l’ambassade de France.

Mais c’est également par son dynamisme et son engagement au service des autres qu’il est aujourd’hui unanimement reconnu et apprécié au Japon et qu’il contribue directement à l’amitié franco-japonaise. En 2011, alors que le Japon, frappé par une terrible catastrophe, fait face à une crise sans précédent, il organise avec d’autres Français la « Caravane Bon Appétit », qui apportera un peu de réconfort et de chaleur aux sinistrés du Nord-Est du pays.

C’est tout à la fois ce grand professionnel, entrepreneur dynamique et « Ambassadeur » de la pâtisserie française dans un pays qui en est profondément amoureux, mais aussi cette personnalité remarquable, dévouée et engagée, devenue un pont entre la France et le Japon et un visage privilégié de la Normandie à Tokyo, que le ministre de l’Agriculture a tenu à distinguer.

dernière modification le 23/10/2018

haut de la page