Remises de décoration au Général Morimoto et au Colonel Otsuka [ja]

Le Général Yoshio Morimoto et le Colonel Hiromichi Otsuka ont respectivement reçu le 4 avril 2012, des mains de l’Ambassadeur Christian Masset, les insignes de Chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur et d’Officier dans l’ordre national du Mérite.

© Ambassade de France au Japon - JPEGLe Général Morimoto est né en 1944 à Okayama. Il rejoint les forces aériennes d’autodéfense en mars 1966. Il effectue une carrière exemplaire de pilote de chasse en totalisant 4 400 heures de vol aux commandes d’avions de chasse. Ses affectations en état-major le conduit à la direction des ressources humaines et à la direction des essais en vol.

Il a été décoré 13 fois par son pays et est titulaire de la Meritorious Service Medal américaine. A l’issue de sa carrière militaire, il a été recruté par Thalès Japon en septembre 1999 comme conseiller puis comme directeur des affaires de défense.

Pendant 10 ans, il a promu la qualité de l’électronique de défense française et européenne auprès des plus hautes autorités du ministère japonais de la Défense. La qualité de son engagement s’est traduite par la sélection de Thalès à l’issue de divers appels d’offres comme, par exemple, l’amélioration de systèmes de guerre électronique embarqués ou l’ajout d’une capacité de détection infrarouge à bord du chasseur F15.


© Ambassade de France au Japon - JPEGLe Colonel Otsuka a rejoint les forces aériennes d’autodéfense en mars 1986. Sa carrière est marquée par la maintenance aéronautique, les ressources humaines et les relations internationales. Il a accompli ses tâches de maintenance aéronautique pendant 5 ans à Okinawa et 3 ans dans le Kyushu, et ensuite s’est consacré pendant 5 ans à la formation du personnel à l’académie de défense de Yokosuka.

Lles relations internationales ont marqué près de 6 ans de sa carrière et font de lui l’un des meilleurs experts militaires japonais des questions de défense française. Son premier séjour dans notre pays entre 1997 et 1999, a été marqué par un stage de perfectionnement linguistique et surtout par une année de formation à l’Ecole supérieure de guerre, dont il est sorti diplômé en juillet 1999. En 2006, il est revenu en France en tant qu’attaché de défense à l’Ambassade du Japon à Paris. Pendant trois ans, il a œuvré activement au renforcement de la relation franco-japonaise.

dernière modification le 17/01/2019

haut de la page