Réouverture du marché japonais aux volailles et foie gras [ja]

Le Japon a rouvert son marché aux volailles et produits de volailles français le 27 octobre, jour où la France a recouvré son statut indemne de la grippe aviaire.

JPEG - 148.3 ko
© Pascal.Xicluna/Min.Agri.Fr

Le Japon a décidé de rouvrir ses frontières aux volailles françaises et aux produits de volailles comme le foie gras, interdits depuis près de deux ans à cause de foyers d’Influenza aviaire (souches contagieuses pour les volailles mais pas pour les êtres humains). La bonne nouvelle a été rendue publique le 27 octobre, alors que la France retrouvait le même jour son "statut indemne", trois mois après l’achèvement des opérations d’abattage sanitaire en l’absence de réapparition de nouveaux foyers. La France avait pris des dispositions très contraignantes pour lutter contre cette maladie dans la volonté de circonscrire les foyers.

Tout au long de ces deux années, des points de situation ont régulièrement été adressés au ministère japonais en charge de l’Agriculture qui était également informé dans le détail des mesures de gestion mises en place par les autorités françaises. Ces échanges réguliers entre les services techniques japonais et français via l’Ambassade de France se sont multipliés ces dernières semaines, permettant ainsi d’obtenir que la réouverture du marché japonais soit concomitante de l’annonce par la France du recouvrement de son statut indemne.

Avant la fermeture, le Japon était le 1er marché à l’export de la filière foie gras française (marché essentiellement de foie gras frais). Ainsi en 2015, près de 600 tonnes avaient été livrées. Le Japon était également un débouché important pour les volailles festives bénéficiant en particulier d’appellations et de labels. Les exportations en œufs étaient également non négligeables pour l’industrie et aussi en génétique (poussins d’un jour). C’est l’ensemble de ces exportations françaises vers le Japon qui sont à nouveau autorisées depuis le 27 octobre.

dernière modification le 02/11/2017

haut de la page