Résolution du conseil de sécurité sur la situation humanitaire à Alep [ja]

Communiqué de la présidence de la République (19 décembre 2016)

Le Président de la République salue l’adoption aujourd’hui par le Conseil de sécurité d’une résolution proposée par la France pour la protection de la population d’Alep et l’assistance humanitaire.

Ce texte reprend les exigences que les acteurs humanitaires ont demandé à la France de porter auprès de ses partenaires : évacuation des civils dans la sécurité et la dignité, sous la surveillance et la coordination des Nations unies ; libre accès donné aux Nations unies pour porter l’assistance humanitaire et médicale nécessaire aux populations ; protection des installations et personnels médicaux dans l’ensemble du pays.

Après tant de manœuvres dilatoires et d’obstruction, cette résolution doit enfin permettre le plein respect du droit international humanitaire en Syrie. Elle doit également ouvrir la voie au cessez-le-feu et à la négociation de la solution politique qui sont tant attendus par le peuple syrien et l’ensemble de la communauté internationale.

Déclaration de Jean-Marc Ayrault (19 décembre 2016)

Je salue l’adoption ce jour par le conseil de sécurité des Nations unies d’une résolution sur la situation humanitaire à Alep.

Cette résolution, portée par la France, apporte une première réponse à l’urgence humanitaire à Alep.

Elle doit permettre de mettre en œuvre l’évacuation des civils sous la surveillance des Nations unies, de garantir un accès immédiat et sans condition de l’aide humanitaire aux populations, et d’assurer la protection de l’ensemble des personnels et installations de santé dans tout le pays.

La France appelle chacune des parties, et en particulier le régime syrien et ses soutiens, à faire preuve de responsabilité pour que cette résolution soit mise en œuvre sans délai et qu’un cessez-le-feu durable soit instauré dans l’ensemble du pays, afin que cesse le martyre de la population syrienne et qu’une négociation politique puisse s’engager, sur la base de la résolution 2254 du conseil de sécurité des Nations unies.

PNG

dernière modification le 25/05/2017

haut de la page