Retour du foie gras français sur le marché japonais [ja]

L’ambassadeur Laurent Pic a célébré le 5 septembre le retour du foie gras français sur le marché japonais aux côtés de MM. Dominique Duprat, PDG du groupe Delpeyrat, Guy Martin, chef du Grand Véfour, et Kanjuro Kato, maître d’hôtel du Capitol Hotel Tokyu.

De gauche à droite : M. Kanjuro Kato, maître d'hôtel du Capitol Hotel Tokyu, M. Dominique Duprat, PDG du groupe Delpeyrat, M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon, et M. Guy Martin, chef du Grand Véfour (05.09.2018) - JPEG

Le Japon était, avant la crise de l’Influenza aviaire, le premier marché à l’export (hors pays européens) pour le foie gras français, avec environ 25 millions d’euros d’exportations, essentiellement vers les restaurants. La crise de l’influenza aviaire a fermé le marché aux viandes de volaille et produits à base de volaille en 2016 et 2017 (embargo). Le marché japonais a été rouvert le 27 octobre 2017 lorsque la France a recouvré son statut indemne. Le groupe Delpeyrat réalise aujourd’hui 7% de son chiffre à l’export. Avant la crise aviaire, le Japon était le premier pays d’exportation de ce groupe avec 10% des volumes réalisés.

Après plusieurs années de négociations, le ministère japonais chargé de l’agriculture (MAFF) vient d’accepter la proposition française de régionalisation en matière d’exportation de viandes de volaille et produits à base de volaille, en cas de foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (HPAI) touchant des élevages français. En pareil cas, les producteurs implantés dans des départements indemnes pourront donc continuer d’exporter leurs produits accompagnés du certificat (dont le format en en cours de négociations) accepté par nos deux pays, alors que jusqu’ici, l’ensemble du territoire français était touché par l’interdiction d’exportation.

Informations complémentaires

dernière modification le 10/09/2018

haut de la page