Retour sur le workshop France-Allemagne-Japon sur le calcul haute performance, la science des données et l’IA [ja]

Les communautés scientifiques du calcul haute performance de France, d’Allemagne et du Japon se sont rassemblées à Tokyo du 6 au 8 novembre 2019, autour d’un événement intitulé « Convergence of HPC and Data Science for Future Extreme Scale Intelligent Applications ».

Cette rencontre fait suite aux événements organisés en 2017 (à l’ambassade de France) puis en 2018 (à l’ambassade d’Allemagne) dans le cadre du programme de recherche « SPPEXA » (Software for Exascale Computing). Ce séminaire fut donc l’occasion de faire le point sur la collaboration trilatérale et envisager l’avenir.

Cette édition a cherché à rassembler les communautés scientifiques des domaines du calcul haute performance (HPC), du traitement des données en masse (Data science) et de l’intelligence artificielle (IA) au service des applications de grande envergure (météorologie, climat, séismologie, physique des particules, chimie pharmaceutique, entre autres), afin de développer le dialogue entre ces communautés intrinsèquement dépendantes les unes des autres. Ainsi, le caractère trilatéral de l’évènement peut être vu sous deux angles : géographique (France-Allemagne-Japon) et technologique (HPC-Data-IA).

Cette rencontre scientifique a rassemblé près de 100 personnes ( 15 allemands, 25 français et 60 japonais). La présence de leaders mondiaux du domaine HPC a permis de donner une vision stratégique de haut niveau à la discussion. Les deux premiers jours se sont déroulés à la Maison franco-japonaise tandis que le troisième jour a eu lieu à l’ambassade de France au Japon.

Le 3ème jour, une trentaine de personnes se sont rassemblées en petits groupes pour réfléchir à la suite à donner à la coopération trilatérale. L’importante activité dont ont fait preuve les participants à cette journée (nombreuses prises de parole, questions et réactions, malgré un format de discussion ouverte peu commun au Japon) a témoigné du fort intérêt pour l’échange et la discussion entre les scientifiques et experts des trois pays.

Forts d’une coopération de longue date sur le sujet, le Japon, la France et l’Allemagne ont un rôle à faire valoir dans ce domaine où la Chine et les États-Unis sont des acteurs majeurs. Le développement du numérique aux États-Unis est centré sur et tiré par les grandes entreprises privées (GAFAM). En Chine, ce développement est contrôlé par l’État. Les concepts de « Société 5.0 » développé au Japon ou d’ « AI for Humanity » en France renvoient quant à eux à une voie alternative, celle d’une IA centrée sur l’Humain. Dans ce contexte, la collaboration de nos pays au profit de cette vision est certainement stratégique pour nous permettre d’avoir voix au chapitre des discussions internationales, en particulier lorsqu’il s’agit de l’adoption de standards internationaux.

Le programme de l’événement ainsi que la liste des participants sont disponibles sur le site dédié à l’événement.

dernière modification le 22/11/2019

haut de la page