Retrait américain de l’UNESCO [ja]

Nous regrettons, ce jeudi 12 octobre, la décision américaine de se retirer de l’UNESCO dans une période où le soutien de la communauté internationale à cette organisation est primordial.

L’avenir de l’UNESCO revêt une importance particulière pour la France, État du siège. La France est attachée à l’action essentielle de l’UNESCO et à ses domaines de compétence, en particulier dans les secteurs prioritaires de l’éducation, de la prévention de la radicalisation et de la protection du patrimoine en péril. Son action concourt à la réalisation de l’objectif de paix commun aux Nations unies.

Notre candidature à la direction générale de l’Organisation prend, dans ces circonstances, une signification nouvelle. L’UNESCO a plus que jamais besoin d’un projet dans lequel tous les États membres puissent se retrouver, qui rétablisse la confiance et dépasse les clivages politiques au seul service des missions essentielles de l’Unesco. C’est ce projet que la France porte aujourd’hui, à travers la candidature de Mme Audrey Azoulay.

dernière modification le 13/10/2017

haut de la page